Bien-êtreQuotidienSanté

COMMENT BOIRE DU THÉ chinois [3/3]

Posté par Loupche 24 septembre 2018 1 Commentaire

A la fin de la série sur la diététique chinoise , j’ai décidé de dédier une série d’articles aux pouvoirs miraculeux du thé chinois. Après avoir appris des principes fondamentaux de diététique chinoise, j’ai décidé de repenser la façon que nous avons de nous hydrater. En effet, comme développé dans le dernier article de la série, boire plus d’1,5L d’eau par jour ne semble pas être la meilleure façon de s’hydrater. Tous les enseignements que je te vulgarise ici viennent de la philosophie chinoise, qui est absolument passionnante !

Dans les premier et deuxième articles, je t’ai détaillé les différents types de thés et t’ai fait une liste non-exhaustive des incroyables vertus du thé chinois. Ceci est le dernier article de la série sur les thés chinois, et je souhaite te partager une série de conseils de préparation et de consommation pour profiter au maximum de leurs propriétés !

Quel thé choisir ?

Je t’ai déjà rappelé la différence entre les thés indiens et les thés chinois. Au sein de ces thés chinois, il en existe différents types :

  • Le thé vert est le moins fermenté, celui qui a le plus grand panel de propriétés et qui hydrate le plus. Mais, quand on commence à prendre du thé chinois, sans en avoir l’habitude ou sans connaître les règles de diététique chinoise , c’est le thé avec la nature la plus froide, et nos petits corps occidentaux ne sont pas forcément prêts à en profiter pleinement.
  • Le thé noir (aussi appelé thé Hong) est le thé le plus fermenté. Il est idéal pour éliminer les déchets, mais il perd son efficacité maximale si on le prend en continu sur plusieurs mois. L’idéal est de le boire pendant neuf jours, d’arrêter une semaine, puis de reprendre pour neuf jours, et ainsi de suite.
  • Le thé oolong (aussi écrit Wu Long) est un thé semi-fermenté, c’est la voie du milieu entre le vert et le noir. C’est par celui-ci qu’il faudrait commencer, étant le thé à la nature la plus neutre.

Ayant un terrain de froid interne, je ne bois pas encore de thé vert chinois, mais je consomme ce thé noir et ce thé Wu Long depuis plus de six mois (j’en fais un usage quasi-quotidien et les sachets ne sont pas encore terminés).

Quelques conseils 

  • Toutes les vertus du thés sont perdues si on le mélange avec autre chose (jasmin, sucre, citron, gingembre, etc.). Si tu veux conserver toutes les propriétés dont je t’ai parlé, il faut consommer du thé nature — je t’assure que c’est délicieux !!
  • Ne lave pas ta théière au savon, la meilleure solution est de la rincer à l’eau.
  • Utilise de l’eau filtrée (ou en bouteille s’il le faut) plutôt que du robinet. En effet, tu remarqueras que, dans les tasses de thé faites avec de l’eau du robinet, un dépôt « brillant » se forme sur le dessus de la tasse, ce qui n’est pas le cas avec de l’eau filtrée.
  • Pour ce qui est de la quantité de thé, deux petites pincées pour 75cl suffisent largement pour que l’eau ait du goût. Moi, je mets une pincée de thé pour 50cl, et n’hésite pas à réinfuser le thé deux ou trois fois au cours de la journée. Ainsi, on choisit le matin son thé pour la journée.
  • Il est important de ne pas boire le thé de la veille ni de le boire froid, car il perd ses propriétés et devient même agressif pour l’organisme.

1 Commentaire

Roux 24 septembre 2018 at 11 h 45 min

Merci pour ces précieux conseils.je vais donc faire ma prochaine commande de Thé avec un peu plus de savoir .

Répondre

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi