CultureFéminismeMusique

3 artistes à suivre en 2020

Posté par HeHo 16 février 2020 0 commentaire

Il y a un an, je pariais sur cinq artistes rap francophones pour l’année écoulée. Le rap est désormais un genre musical établi et des artistes qui en maitrisent l’écriture ou la musicalité le font évoluer par l’hybridation avec d’autres styles. Aujourd’hui, on parle toujours musique et femmes qui en font bien avec une sélection éclectique qui permet d’élargir les horizons du rap.

On commence par revenir sur les meufs que j’attendais au tournant l’an dernier pour vous montrer que 2019 était bien une année marquée par de bon projets rap amenés par des artistes femmes.

2019, en rap : l’année des meufs ?

Chilla a sorti un magnifique disque « MŪN » et l’a défendu au cours d’une belle tournée qui ferait pâlir la plupart des rappeurs. Fin 2019, la belge Blu Samu a lâché « ctrl-alt-del », un projet issu de l’énergie folle qu’elle a propagé sur scène durant toute l’année. Fanny Polly et Tracy de Sà ont sorti deux premiers projets revigorant pour le Hip-Hop français. Lala &ce a (enfin) sorti un premier projet « officiel », ce qui lui a permis de confirmer à tout le rap jeu qu’elle n’est pas là pour blaguer mais plutôt inscrire sa musique brute et brumeuse dans la durée.

Maintenant, passons au présent et au futur. Je veux vous indiquer trois meufs bien stylées qui vont faire 2020, en toute subjectivité. En route !

Meryl

Elle est mon plus gros pari pour cette année. Cette artiste martiniquaise sort la mixtape « Jour avant caviar » le 21 février (Fiyah Records). 12 titres entre dancehall et rap comme une belle carte de visite pour cette artiste qui écrivait pour d’autres avant de se lancer dans ce projet solo. En 2019, elle a notamment écrit pour la rappeuse belge Shay sur le très bon album « Antidote ». Chez Meryl, j’adore les mélodies qu’elle va chercher on ne sait où et sa capacité a poser aussi bien en créole (Béni, Wollan …) qu’en français (Désolé, TCQDOF …) en fonction de la vibe du morceau. Meryl est une cracheuse de feu de première division, vous êtes prévenu·e·s.

Ausgang

WOOP WOOP. Casey est de retour et plus en forme que jamais ! Dans le morceau « Chuck Berry » elle s’auto-proclame « anomalie du 93 avec une gueule caribéenne » et rend hommage aux racines noires du rock. Ce premier titre présente le projet Ausgang pour lequel la rappeuse est accompagnée de trois musiciens talentueux. Une fois de plus, Casey choisi de ne pas choisir entre les étiquettes musicales et l’album Gangrène, à paraitre le 6 mars (A-parte), s’annonce aussi bouillant que le climat social français en 2020.

Babysolo33

Cette jeune bordelaise a laissé une trace de gloss indélébile sur mon petit cœur avec le morceau « Teenmovie ». J’écoute cette balade sensuelle et décalée en boucle. J’ai ensuite découvert son skyblog puis son EP « Solo2019 » (Colligence Records). Ses chansons d’amour désabusées sur des productions de cloud rap et trap (elle a notamment travaillé avec Dj Weedim et Myth Syzer) ont définitivement conquises les oreilles du fan de Rap/RnB que je suis. Cette année, plongez dans l’univers kitsch de BabySolo33 et laissez-y tremper votre cœur (bleu).

Sinon, l’EP de la « Trap Mama » du 94, Le Juiice est sorti le 14 février. Le premier album d’Aloïse Sauvage sort le 28 février. Du côté de la Suisse, KT Gorique est de retour et pose même sur ses propres instrus et la plus punk des rappeuse, La Gale, sortira un nouvel album au printemps après cinq ans d’absence. Enfin, du côté de Marseille un nouveau joyau est en train de se révéler sous le nom de Lansky Namek. Et bien sûr, de nombreuses autres artistes sont à découvrir en permanence chez Madame Rap.

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi