ActualitésAstuces & DIYIntimeQuotidienTémoignagesTendances

Berthine a testé pour vous : passer le permis de conduire en ligne

Posté par Celia Capella 18 février 2020 0 commentaire

Passer le permis, c’est une étape quasi-indispensable dans un monde où il faut toujours être prêt à bouger. Mais passer le permis, c’est aussi et surtout très couteux. Berthine a testé pour vous une manière alternative d’obtenir le saint Graal , sans passer par une agence traditionnelle.

Le permis, cette plaie

On ne va pas se mentir, l’excitation de conduire une voiture pour la première fois laisse souvent place, une fois le premier cours de code terminé, à un ennui profond et le stress de ne pas obtenir du premier coup l’indispensable carte rose. Véritable étape du passage à l’âge adulte, le passage du permis regroupe beaucoup des éléments les plus angoissants de la vie humaine : gestion du stress, choix rapides et éclairés, créer des automatismes à partir de tâches complexes. Pour certains, c’est une évidence, c’est comme marcher ou respirer. Pour d’autres (dont je fais très clairement partie), c’est une épreuve que la vie a placée sur notre chemin pour nous faire douter à nouveau de notre capacité à se gérer en tant que personne. Je dramatise? Peut-être. Mais enfin, quand on est au volant d’une machine à tuer lancée à 110 km/h avec des parisiens en heure de pointe qui vous cernent de tous côtés, le bruit des klaxons sonne comme les cris des âmes damnées des enfers.

S’ajoute à cela la conscience du prix exorbitant que la préparation de cet examen représente. Plus cher que beaucoup de cursus post-bac, ce « diplôme » n’a rien de spécial puisque tout le monde semble l’avoir autour de toi. Alors quand est venu le temps pour moi de choisir comment procéder, je n’ai pas voulu tomber dans le panneau des auto-écoles (tu l’as?) profitant de leur proximité avec les universités pour faire décoller les prix façon Ariane 5.

Une solution pour rendre plus confortable ce passage obligé : le passage en candidat libre

Passer son permis sans passer par une agence, c’est possible. Des moniteurs indépendants peuvent t’enseigner la conduite, et tu peux gérer la paperasse toi-même. Le principe des auto-écoles en ligne repose sur cette possibilité : elles mettent en relation les particuliers et les moniteurs indépendants et fournissent les informations nécessaires pour aider le candidat dans ses démarches. Parmi les sites les plus connus, on peut citer Ornikar, En Voiture Simone, le Permis Libre et Auto-ecole.net.

Personnellement, je suis passée par le site En Voiture Simone qui propose ce type de prestation. C’est de cette expérience dont je vais parler ici.

Quand on m’a parlé pour la première fois d’En Voiture Simone, et que l’on m’a expliqué que c’était une auto-école fonctionnant entièrement en ligne, j’étais assez sceptique. Conduire est probablement l’enseignement le plus concret que j’aie reçu depuis mon entrée en maternelle, et l’idée de le passer par correspondance façon CNED me paraissait tout bonnement absurde. Mais c’était avant d’en comprendre le fonctionnement.

Le code

Pour commencer, il faut bien entendu passer le code. Avec les auto-écoles en ligne, finies les séances ennuyeuses d’explication de panneaux, lois sur l’alcoolémie et autres calculs de temps d’arrêt. Tout est fait via les questionnaires de code en ligne du fameux Rousseau. Depuis ton canapé (ou son bureau de stagiaire par exemple), tu peux répondre à autant de questionnaires de code que ton âme stressée et rigoureuse t’en demandera. Le passage du code se fait une fois que tu es prêt, en réservant une session à la Poste.

Conduire, pour de vrai

Pour la conduite, tu interagiras bien entendu avec des humain·e·s en chair et en os. Via le site internet, tu peux réserver des créneaux d’heure de cours. La recherche peut être faite en fonction du moniteur ou de la monitrice, ou bien du lieu de rendez-vous. Plusieurs points sont disponibles dans les villes dans lesquelles le site est implanté. Dans certaines zones, il peut être nécessaire de s’organiser à l’avance pour avoir le créneau parfait et cumuler assez d’heures dans la semaine et ne pas perdre la main. Si tu ne veux qu’un·e seul·e moniteur ou monitrice, c’est toujours possible. Cet aspect est l’un de ceux qui m’ont vraiment permis d’apprécier mon apprentissage : si le feeling ne passait pas, je ne forçais pas et essayais de trouver quelqu’un d’autre dans le secteur.

Les enseignements sont bien structurés, avec de réelles méthodes d’apprentissage. Personnellement, tous les moniteurs avec lesquels j’ai appris m’ont apporté des éléments de compréhension différents, des réflexes et astuces. Malgré les allers-retours entre la région parisienne où j’étudiais et la région lyonnaise où habitent mes parents, j’ai pu prendre des heures régulièrement. En effet, tu peux réserver des heures de conduite dans toutes les villes disponibles. Tu peux donc apprendre dans différents contextes, et ne pas avoir de problème pour réserver des heures pendant tes vacances.

Après quelques heures de conduite, j’ai commencé à évoquer avec les moniteurs la possibilité de m’inscrire à l’examen. Comme le passage se fait en candidat libre, il faut réaliser le dossier au moins trois mois à l’avance. Les moniteurs ayant une certaine expérience, ils sauront te conseiller pour savoir quand tu peux envoyer ton dossier. Ensuite, c’est à toi de placer le nombre d’heures que tu juges nécessaires avant le jour fatidique.

Le jour de l’examen, le moniteur vient te chercher au point de rendez-vous habituel. Tu peux réserver une heure juste avant l’examen pour te mettre en jambe et rejoindre tranquillement le lieu de passage. Touts se passe alors comme si tu venais d’une auto école « traditionnelle »: le moniteur est présent avec toi dans la voiture, et un examinateur évalue ton aptitude (ou non) à rejoindre la grande famille des conducteurs automobiles. Spoiler alert, dans mon cas, le verdict était sans appel : je n’étais pas prête. Après 30 heures que je n’ai, à mon avis, pas assez condensé dans le temps, la panique de l’examen était trop puissante pour montrer mes talents de chauffarde.

Et à nouveau, j’étais bien contente d’avoir choisi une auto-école en ligne. Comme je déménageais à Toulouse pour un stage, il m’a suffit d’un mail à la préfecture pour faire le transfert de mon dossier et continuer mon apprentissage comme si rien ne s’était passé. J’ai repris quelques heures à Toulouse, et ai repassé (cette fois avec succès ! ) l’examen dans la ville rose. Ville dans laquelle – soit dit en passant – les feux rouges semblent être décoratifs pour certains conducteurs.

Je n’ai pas eu de frais supplémentaires liés au re-passage de l’examen : en France, celui-ci est gratuit. Seuls étaient à mes frais les heures de conduite que j’ai reprises et l’accompagnement à l’examen, facturé comme une heure de conduite normale.

… Et le prix?

Je vais répondre à cette question qui brûle toutes les lèvres. Est-ce moins cher qu’une autoécole traditionnelle?

Personnellement, je réponds avec un grand OUI. En tout et pour tout (et parce que j’ai eu besoin au total de 45 heures de conduite et deux passages de l’examen), j’ai déboursé 1724 euros tout compris. Sachant que les candidats ont en moyenne besoin de 35 heures pour réussir le permis, on peut considérer que le prix « moyen » pour passer le permis avec En Voiture Simone est de 1334 euros.

En France en 2014, le passage du permis coûtait en moyenne 1781 euros d’après UFC Que Choisir. Ce prix varie grandement en fonction des départements, et en région parisienne il peut dépasser cette moyenne de plus de 200 euros (ce qui était clairement le cas pour les auto-écoles proches de mon lieu d’étude).

Prix du permis de conduire en France en 2014

Quand on considère les villes pour lesquelles En Voiture Simone propose cet enseignement de la conduite, c’est à dire Paris et l’Ile de France, Lyon, Bordeaux et Toulouse, on voit que ce système est imbattable en termes de prix.

Conclusion

Moins cher, plus flexible, ce fonctionnement m’a permis d’apprendre la conduite autrement. Si cette méthode nécessite plus d’organisation de la part de l’élève qu’une auto-école qui te coure après pour ajouter des heures à ton emploi du temps, c’est un fonctionnement parfait pour l’étudiante que je suis qui aime se débrouiller toute seule. Les procédures administratives sont sous la responsabilité du candidat, mais le site internet et l’équipe savent te guider et te renseigner. Libre à toi de choisir quand envoyer tes dossiers, combien d’heures réserver et la ville dans laquelle tu souhaites apprendre à conduire.

Personnellement, je recommande à 100%.

Sources

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi