Astuces & DIYQuotidienVoyages

Partir : 5 conseils pour un long voyage

Posté par Loupche 21 décembre 2018 0 commentaire

Si tu as regardé mon contenu YouTube récemment, tu sais que je suis partie à Hawaii pendant 5 semaines. Comment c’était ? Eh bien, probablement la plus belle expérience de ma vie ! Je reviens t’écrire par ici dans le but de t’inspirer, toi aussi, à partir loin. Permets-moi de te donner cinq conseils basiques pour partir loin et longtemps. Si tu as envie de partir, cet article est pour toi !

1. Planifier

Bien que certaines personnes préfèrent partir sur un coup de tête et se laisser porter par le vent, je suis plutôt de l’autre côté du spectre : j’adore et j’ai besoin de planifier ! Dans le cas d’un grand voyage, il me paraît plus logique de s’y prendre en avance, pour trouver les bons plans, repérer les meilleurs coins à champignons, commencer les recherches, acheter un bon guide (keur pour Lonely Planet), etc. Pour Hawaii, on a eu l’idée du voyage un an avant de partir, et on a pris nos billets d’avion 9 mois à l’avance.

2. Trouver des billets pas cher

Je suis la preuve vivante que Voyages Pirates (et les autres sites équivalents) est une bonne astuce si tu as une légère flexibilité dans les dates du voyage ! Ce site permet de repérer les bonnes affaires et d’acheter des billets en promotion ou bien en-dessous des prix habituels. C’est comme ça qu’on a déniché des billets pour 600€ aller-retour ! Oui oui, 600€ pour six avions et 23×2 heures de vol. Notre empreinte carbone est foutue pour la prochaine décennie, mais pas notre porte-monnaie ! Avant de valider quoi que ce soit, vérifie tout de même que la compagnie aérienne est fiable et que les changements sont faisables. Pour ce faire, appelle directement la compagnie, regarde les plans des aéroports, envoie un texto à la personne dans ton entourage qui s’y connaît, et c’est dans la poche !

3. Faire du wwoofing

Le wwoofing consiste à travailler dans une ferme 20 à 25 heures par semaine en échange de l’hébergement gratuit. En fonction des fermes, tu auras plus ou moins de nourriture offerte en contrepartie. Il est possible de travailler dans une ferme de quelques jours à plusieurs mois, en fonction des arrangements avec les personnes. Il existe de nombreux sites (qui te font payer l’inscription mais ce sera toujours moins cher qu’un airbnb) qui recensent les fermes existantes sur un territoire. Les avantages sont nombreux : pouvoir rester plus longtemps dans le pays visité, rencontrer des locaux, se familiariser à la culture locale, apprendre de nouvelles compétences, et j’en passe ! Sur nos 5 semaines de voyage, nous en avons passé deux avec une famille qui gérait une petite exploitation, et c’était une super expérience. Si tu veux plus d’informations, contacte-moi ou laisse-moi un petit commentaire !

4. Airbnb : planifier oui, mais pas trop non plus

Pour réserver tes hébergements, je te conseille de t’en tenir aux quatre ou cinq premières nuits et d’attendre d’être sur place pour mieux comprendre la géographie du lieu. Evidemment, si tu comptes partir pour les vacances de Noël, ce n’est pas envisageable d’attendre avant de réserver. Mais sinon, cela te permettra peut-être de trouver des logements moins centraux et moins chers. Par exemple, nous avons réservé notre premier Airbnb dans la ville côtière touristique de l’île, et c’est en rencontrant et discutant avec différentes personnes sur place que nous avons établi notre itinéraire et réservé nos logements suivants en fonction de leurs recommandations.

5. Penser aux petits détails

Réussir à penser à toutes les petites choses est finalement le plus difficile. En cela, préparer un voyage plusieurs mois à l’avance est aussi très utile, il y a plus de marge pour penser à tout ! Entre autres, pense à demander à ta mutuelle un justificatif de couverture internationale si tu dois être soigné.e pendant ton voyage. Appelle ta banque pour augmenter au maximum le plafond de ton compte chèque, on ne sait jamais. Retire quelques billets de la monnaie locale à l’avance pour ne pas être obligé.e d’utiliser ta carte bancaire sur le premier distributeur de l’aéroport (qui te prendra des frais monstrueux). Un dernier exemple : si tu vas aux Etats-Unis ou même si tu y transites pour arriver à ta destination finale, il te faut remplir le formulaire ESTA pour pouvoir entrer sur le territoire américain. Même si tu fais Paris — Buenos Aires avec un changement à Washington, tu es obligé.e de le remplir pour pouvoir monter dans l’avion. Oui je sais, c’est nul, mais garde-le en tête !

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi