CultureMusique

La playlist de Berthine #6 : Blue Monday

Posté par SandraK 20 janvier 2020 0 commentaire

Le saviez-vous ? Aujourd’hui, nous sommes le 3ème lundi de janvier, à savoir le jour du blue monday (en français : lundi déprime). Ce fameux lundi cumule beaucoup de tares, à commencer par celle d’être un lundi, à laquelle peuvent s’ajouter le fait que nous soyons au milieu de l’hiver, que Noël nous a ruiné, que nous n’avons tenu aucune de nos résolutions d’il y a 3 semaines…

Comme je m’occupe de la playlist de ce mois-ci, je vous ai concocté un beau petit mélange de chansons positi… Ouais non, ce serait trop facile. Je suis de celles qui soignent le mal par le mal et quand je suis triste, je veux écouter des chansons bien déprimantes pour bien chialer ma race.

Alors voici 5 chansons sur la solitude, la mort, l’amour impossible et l’absurdité de la vie pour célébrer comme il se doit le Blue Monday !

Avec le temps – Léo Ferré

Connue pour être une des chansons françaises les plus reprises au monde, cette chanson parle de la désillusion, de l’absurdité de l’amour et plus encore, de l’incohérence de la vie. En effet, elle évoque le deuil et la rupture amoureuse, les deux souffrances les plus communes (peut-être les plus douloureuses) et les balaie d’une phrase…

Avec le temps va tout s’en va
On oublie les passions et l’on oublie les voix

Lonely Day – System Of A Down

Un classique de mon adolescence… qui donne envie de se pendre. Finalement tout est dans le titre car les paroles ne nous en apprennent pas beaucoup plus. Notons néanmoins la phrase finale qui nous donne un espoir pour surmonter ce Blue Monday.

It’s a day that I’m glad I survived

Concerto No 23 : II. Adagio – Mozart

Qui évoque mieux la solitude que Mozart à travers cet Adagio ? Personne. J’ai déjà prévenu mes proches que c’est sur cette chanson que je veux partir. Ça vous met dans l’ambiance. On tend à considérer le 23ème concerto comme l’œuvre la plus intime de Mozart, et comment ! La ligne de piano est si simple qu’un débutant pourrait la jouer mais l’interpréter correctement c’est une autre paire de manches, car il faut la faire vibrer… et sans cordes c’est difficile ! J’adore cette version de Vanessa Wagner accompagnée par les Siècles pour… Air France.

He’s Gone – Suede

Cette chanson me déprime tellement que je l’écoute rarement. Sans doute la voix de Brett Anderson si ténébreuse et parfaite. Sans surprise, Brett Anderson évoque le suicide d’un ami à lui. Pour moi, rarement une chanson aura touché aussi juste pour exprimer le deuil. Chaque phrase, chaque mot est à sa place.

Tears on a pillow
Eyes on the phone
You pour all the love
that you keep inside
Into a song

My Heart With You – The Rescues

On termine avec un son moins désespérant dans les paroles, mais je ne vous garantie pas une musique ambiance dancefloor non plus. Cette chanson assez méconnue est d’une douceur sans pareille. Une chanson d’amour qui résonne d’un bout à l’autre comme une longue prière.

A tattered photograph my pocket holds.
I keep you secretly.
I studied every line.
You’re etched upon my mind
For not a million soldiers could take you from me

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi