ActualitésCultureEducationIdéesJeuxTendances

Jeux de rôles, jeux de stratégies : pourquoi sont-ils partout aujourd’hui ?

Posté par Maxima 22 janvier 2020 0 commentaire

Un article rédigé par Fabien.

Ça commence à faire quelques années que les jeux de stratégie et de rôles refont surface. Les JDR (jeux de rôles) c’était pour nous notre grand frère qui nous racontait les parties sur tables qu’il faisait chaque samedi soir avec ses amis, une pizza et des litres de coca (un peu comme dans Stranger Things). Et ce genre de jeu étant beaucoup trop contraignant (car il nécessite un MJ – Maître de Jeu – et des ami.e.s disponibles régulièrement pour continuer le jeu) il a presque disparu jusqu’à son retour récent sous forme de petits jeux. Et chose incroyable, il connaît un grand succès pour les enfants dès 8 ans comme pour les adultes !

Il faut tout d’abord savoir que beaucoup de gens confondent les jeux de sociétés avec les jeux de rôles ou de stratégie. Ici on ne va pas jouer à La Bonne Paye ou à Uno, on va jouer à des jeux nécessitant un peu plus de matière grise. Les jeux de stratégies parlent d’eux-mêmes : il va falloir élaborer une tactique pour arriver à ses fins et chaque joueur ou joueuse peut choisir une tactique différente (Risk est un bon exemple de jeu de stratégie). Un jeu de rôle, lui, va imposer à chaque joueur une identité qu’il devra garder secrète. Chaque identité a, normalement, un objectif différent que le joueur devra réaliser en bluffant et semant le doute sur son identité. Le plus connu des JDR est sans aucun doute le Loup-garou de Thiercelieux, ou s’affrontent le clan des loups-garous et celui des villageois, ces derniers devant éliminer les loups-garous qui auront pris soin de masquer leur identité.

Ces jeux-là redeviennent d’actualité pour une bonne raison : en plus de pouvoir passer une bonne après-midi, ils permettent aux enfants de développer leur logique et leur imaginaire. Ces jeux de stratégie obligent aux enfants d’adopter une… et bien une stratégie s’ils veulent gagner. Et ce sera le plus malin qui l’emportera ! Alors autant faire travailler ses méninges.

Les JDR demandent la même chose si ce n’est qu’ils ont un côté bien plus immersif. En entrant dans la peau d’un personnage que ce soit un shérif, un voleur ou un loup-garou, il demande aux joueurs d’entrer également dans l’univers du jeu : le Far-West à l’époque des Indiens et des bandit (Bang!), le Big-Ben avec Sherlock et Moriarty (Times Bomb) ou autour de la table de la plus grande mafia de Cuba (Mafia). Les enfants raffolent de l’imagination et en demandent tant qu’iels restent des enfants, que ce soit pour jouer, raconter des histoires ou travailler à l’école : c’est ce qu’on appelle la sensibilisation.

Je suis bien placé pour le savoir puisque je suis professeur de mathématiques au collège mais aussi animateur de centre de loisirs. Je tiens un atelier au collège où j’initie les élèves à ces jeux et il connaît, honnêtement, un bon succès. Cet atelier a lieu le vendredi lorsque la semaine se termine. Mais vous allez me dire : comment se fait-il que les élèves préfèrent rester au collège pour jouer aux JDR plutôt que de rentrer chez eux et jouer à Fortnite ou se mettre devant la télé ? Et bien encore une fois, c’est la sensibilisation.

C’est d’autant plus dur aujourd’hui de sensibiliser les enfants lorsque les écrans et les jeux vidéo sont partout. Les jeux vidéo inventent un imaginaire et les enfants se l’approprient dans avoir besoin de le créer : c’est aussi ce qui rend les écrans si addictifs. Les enfants auront toujours cette envie de créer un univers et de s’amuser : vous avez tout ça dans les JDR. Voilà donc la raison du retour en force des jeux de stratégies, jeux de rôles ou même jeux de plateaux. Ces jeux vous feront passer une agréable après-midi ou soirée, en famille ou entre ami.e.s à partir de l’âge de 8 ans. Et retenez bien mon conseil : si vous souhaitez retirez votre enfant des écrans, ces jeux sont l’un des meilleurs moyens !

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi