QuotidienSanté

Remèdes naturels pour rhume carabiné

Posté par Loupche 12 mars 2020 0 commentaire

La semaine dernière, je suis tombée très malade. Le genre de rhume bien costaud où tu sais pas trop si c’est une angine, une trachéite, ou si tu es en phase terminale et qu’il vaudrait mieux faire venir un prêtre à ton chevet. 

Je suis passée par toutes les phases : gorge enflée, ganglions, nez bouché, nez qui coule, maux de tête (mais pas de fièvre), toux sèche, toux grasse, quintes de toux… Bref, je les ai enchaînées ! De fait, j’ai aussi testé plein de remèdes non-médicamenteux, certains très utilisés dans ma famille, et d’autres tout à fait nouveaux, qui m’étaient conseillés par les personnes qui me voyaient galérer ma race. 

Dans un climat de psychose générale autour du moindre signe de micro-rhume, je préfère rappeler un chiffre découvert dans les dernières études de neurosciences : une pensée négative de peur ou de colère peut faire chuter le système immunitaire pendant 6 heures. En gros, avoir peur est la meilleure façon de choper un sale truc. 

Face à une épidémie mondiale comme le Covid-19, mais aussi pour contrer les changements de climat liés au dérèglement climatique qui provoquent facilement une faiblesse des voies respiratoires, la meilleure attitude à avoir reste de se concentrer sur ses défenses immunitaires. Nous ne sommes pas à la merci des virus, mais bien capables de booster notre système immunitaire pour éviter de tomber malade. 

Comment booster ses défenses immunitaires ? 

Voici des conseils simples à appliquer dans ton quotidien, pour rester en bonne santé :

  • Prendre de la vitamine C naturelle, idéalement de l’acérola bio
  • L’huile essentielle de Ravintsara est excellente en prévention. Deux gouttes dans une cuillère d’huile végétale ou de sirop d’agave, on laisse dans la bouche pendant une bonne minute avant d’avaler, et on fait ça matin et soir. 
  • Le thym est notre meilleur ami, en infusion ou en décoction. Mais il ne faut pas que le corps s’habitue trop à ses effets, au risque de ne plus pouvoir profiter de ses bienfaits. L’idéal est d’alterner une semaine de cure d’infusions de thym où l’on boit au minimum 1L de thym par jour, avec une semaine de pause.
  • Intégrer à notre alimentation ail, oignon, gingembre et cannelle, de puissants anti-bactériens naturels.

Bon, une fois qu’on est malade, il est important de continuer tout ça, mais ça ne suffit plus. Voilà toutes les choses que tu peux intégrer pour guérir le plus vite possible. 

La mixture de Suzanne

Je me plaignais à mon amie Suzanne de ma difficulté à mâcher une gousse d’ail le matin (je ne fais pas ça par plaisir mais pour les incroyables propriétés antivirales), et elle me donna la meilleure solution possible, moins désagréable et avec une assimilation des bienfaits optimale ! Je te la transmets ici :

  • Dans un verre, écrase une gousse d’ail au presse-ail, pour bien garder le jus de l’ail.
  • Presse un citron entier et verse-le dans un verre.
  • Rajoute un peu d’eau, et du sel si tu veux faire croire à ton cerveau qu’il boit une sauce salade.
  • Et fais de ton mieux pour boire tout ça ! L’avantage, c’est que tu n’as pas besoin de mâcher l’ail, tu l’avales directement, donc pas d’horrible goût dans la bouche. Moi je préfère le boire par toutes petites gorgées, Suzanne préfère le gober comme un shot. A toi de trouver ta technique ! 

Des inhalations d’huiles essentielles

Je n’ai jamais été une grande adepte des inhalations. Mais il est vrai que cela m’a grandement soulagée, et cela permet aux huiles essentielles d’agir directement au niveau des voies respiratoires. Le combo ultime : Eucalyptus, Ravintsara, Romarin et Niaouli. Si tu n’as pas toutes ces huiles essentielles, sache qu’une ou deux suffiront, mais deux gouttes de chaque dans un grand bol d’eau bouillante feront des miracles ! 

Si tu n’as jamais fait d’inhalation, il te faut une très grande serviette de bain pour faire une tente au-dessus de ta tête, et de placer cette dernière juste au-dessus du bol pour inspirer la vapeur d’eau par le nez. Maintiens la position une dizaine de minutes, et n’hésite pas à te moucher. 

Les meilleures pastilles pour la gorge

Bon, je t’en ai déjà parlé, mais les pastilles pour la gorge Phytosun sont définitivement les meilleures sur le marché actuel. Je suis déçue qu’ils ne m’aient pas encore proposé de me sponsoriser, vu tous les clients que je leur ramène ! Uniquement faites à partir d’huiles essentielles, elles soignent en plus de soulager, et sont beaucoup plus efficaces que celles que j’ai pu tester ailleurs (de Pranarom ou Naturactive, entre autres). 

Propolis

Voici la seule réelle entorse à mon mode de vie vegan : quand je suis malade, j’utilise de la propolis, qui est le principe actif du miel. Je ne peux honnêtement pas m’en passer, et malgré les problèmes éthiques que cela me pose, je suis prête à faire ce compromis pour guérir plus vite.

De l’huile d’olive au coucher

Bon, ça je l’ai fait trois soirs de suite et ne suis pas sûre de voir une différence, mais ça ne coûte rien de le faire : le principe est de prendre une cuillère à soupe d’huile d’olive pure juste avant d’aller se coucher. L’objectif étant que cela tapisse la gorge pour apaiser les quintes de toux. 

Le Vix Vaporub, en pot ou homemade

Je ne connaissais pas le Vix Vaporub, qui est simplement une pommade infusée de plein d’huiles essentielles, notamment d’eucalyptus. Très pratique, c’est aussi très facile à faire soi-même : il suffit de mélanger les huiles essentielles citées plus haut avec de l’huile végétale quelconque, et de masser la gorge, la cage thoracique et la plante des pieds avec.

Programme d’une journée type :

Allez, pour qu’on rigole, voici le programme d’une journée où je vais intégrer tous ces remèdes. Ce n’est pas une blague, je l’ai vraiment fait.

  • Avant de petit-déjeuner : on commence par la mixture de Suzanne, puis les deux gouttes de ravintsara dans la bouche, et une inhalation. 
  • Pendant le petit-déjeuner : infusion de thym et vitamine C
  • Pendant la journée : 2 sprays de propolis, 4-5 pastilles de phytosun, une deuxième inhalation et un thermos de thym qui nous accompagne toute la journée.
  • Juste avant de se coucher : une nouvelle dose de ravintsara dans la bouche, une troisième et dernière inhalation, une cuillère à soupe d’huile d’olive, et juste avant de se coucher massage au Vaporub (maison ou pas) ! 

Oui, ça prend du temps, mais je t’assure que ça vaut le coup. Ton corps te remerciera d’avoir pris soin de lui. 

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi