Santé

La médecine chinoise, c’est quoi ?

Posté par Loupche 22 juillet 2019 0 commentaire

Au cours de ces trois dernières années de formation en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), l’échange le plus fréquent que j’ai eu avec les personnes qui croisent ma route est le suivant :

« – Alors Lou, tu fais quoi dans la vie ?

– Je suis étudiante en médecine chinoise.

– Ah oui, le truc avec les aiguilles là ?! » 

Alors oui, mais pas seulement. La médecine chinoise a été la méthode de traitement unique pendant plusieurs siècles en Chine, ce qui nécessitait le développement de plusieurs disciplines pour pouvoir répondre à toutes les demandes. En effet, ce n’est pas avec l’acupuncture (« le truc avec les aiguilles ») que l’on peut traiter une vertèbre déplacée ou un début de tumeur. Pourtant, les Chinois ont réussi, avec leur médecine, à construire et maintenir leur puissance politique. Aujourd’hui, la Chine s’occidentalise, le capitalisme investit la dictature communiste et les traditions médicales se perdent au profit des progrès scientifiques occidentaux. Si cela peut permettre de guérir plus de personnes, tant mieux ! Malheureusement, la Chine y perd aussi la grande spécificité de sa médecine : un bon médecin n’a aucun patient malade. La légende dit que les médecins ne faisaient pas payer leur patient s’il tombait malade. Cela voulait dire qu’iels avaient échoué. La médecine chinoise est donc une médecine de traitement des maladies, mais surtout une médecine de prévention. Grâce aux nombreuses disciplines que nous allons détailler ici, elle peut agir sur tous les fronts. 

L’Acupuncture

L’acupuncture est la technique la plus connue en France. Reconnue par l’ordre des médecins, ces derniers sont autorisés à la pratiquer. Elle consiste à aller travailler le Qi (l’énergie) qui circule dans les méridiens. Les méridiens sont comme des vaisseaux sanguins, invisibles à l’oeil nu et qui, au lieu de faire circuler le sang, font circuler le Qi. Le rôle des aiguilles est de travailler les points d’acupuncture qui se trouvent sur les trajets des méridiens. Chaque point a une fonction très précise et l’on peut combiner des points en fonction de la pathologie à traiter. D’un mal de ventre à une relation conflictuelle avec le père, en passant par l’arrêt de la cigarette et les migraines, le corps humain possède 365 points d’acupuncture pour solutionner tous les problèmes. 

Le Tui Na

Le tuina est le massage chinois. Puissant et complet, il ne fait pas dans la dentelle pour détendre les contractures musculaires. Nécessitant cinq ans d’apprentissage en Chine, il fait partie intégrante du traitement et n’est pas un massage « bien-être ». Même pour des douleurs au ventre, il est vivement conseillé. Si tu souhaites en savoir plus, je te renvoie vers cet article où je te présente cinq techniques de tuina.

La Médecine Manuelle

Très peu connue en France, la médecine manuelle est pourtant l’ancêtre de l’ostéopathie. Au milieu du XIXe siècle aux Etats-Unis, des milliers de Chinois vinrent construire des chemins de fer sur tout le territoire. Andrew Taylor Still, un médecin américain insatisfait par la médecine de son pays, les observa pendant des années en prenant des notes, remarquant leurs techniques pour se remettre d’aplomb après une journée à porter des charges. Il brassa tout à sa sauce et donna naissance à l’ostéopathie. La médecine manuelle sert donc à manipuler le côté ostéo-articulaire du corps (une vertèbre, un tibia, un os du pied, un poignet, etc.), et on ne se prive pas de faire craquer son ou sa patient•e dans tous les sens. Plus violente que l’ostéopathie, cette discipline continue de faire des miracles. 

La Pharmacopée

As-tu déjà entendu parler des massacres d’animaux sauvages pour en faire de la pharmacopée chinoise ? Comme par exemple, la corne du rhinocéros pour améliorer ses performances sexuelles ? 

Vieille de plus d’un millénaire, la pharmacopée chinoise catalogue des centaines de produits et des milliers de combinaisons. Ce sont les médicaments chinois. Evidemment, on trouve dans le lot des produits d’origine animale (de la graisse d’âne, des écailles de tortue, des pénis de tigre…), mais la pharmacopée reste principalement d’origine végétale. On trouve tous types de formules, que ce soit pour un rhume ou pour des problèmes digestifs.

La Diététique

Je ne vais pas m’attarder trop longtemps sur la diététique chinoise, qui est passionnante au point que j’en ai fait une série de huit articles sur Berthine, que tu peux retrouver en cliquant juste ici ! Cette discipline remet en question toute notre façon de nous alimenter, et coule de source. 

Le Qi Gong

Tu as déjà vu un groupe quasi-immobile dans un parc, debout et ne faisant que des mouvements trèèèèèèès lents ? C’était sans doute du Qi Gong, qui sont des exercices de respiration active permettant de donner de l’énergie vitale à nos organes. Ce sont des techniques très précises, très puissantes, à mi-chemin entre la méditation et l’auto-guérison. Le Qi Gong nécessite beaucoup de patience et nous oblige à ralentir — pas facile !

A toutes ces disciplines, on peut aussi rajouter la technique des ventouses, ou encore l’auriculothérapie et même le taoïsme sexuel, qui nous apprend à avoir une sexualité qui respecte nos cycles de vie, apporte longévité et orgasmes à répétition ! 

La médecine chinoise a bien réponse à tout, cela revient aux thérapeutes d’apprendre à manier tous ces outils. 

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi