Astuces & DIYQuotidienTendances

Et si on faisait du tri ?

Posté par SandraK 12 janvier 2019 0 commentaire

Nul doute que vous avez entendu parler de Marie Kondo, cette “déesse” du rangement qui a publié un livre il y a maintenant 7 ans, devenu best-seller internationalement. Si l’on entend son nom à toutes les sauces en ce moment c’est parce qu’une série documentaire sur sa méthode est disponible sur Netflix. On la voit rencontrer des familles qui croulent sous le désordre et ne s’en sortent pas. Marie Kondo les aide à appliquer sa méthode tirée de son livre La Magie Du Rangement et c’est une métamorphose dans leur vie entière, tant sur le plan concret du rangement que sur leur couple et/ou leur état psychologique. C’est ce point qui m’intéresse, plus que la méthode elle-même. On a tendance à me traiter de maniaque, de control freak (on notera que ce genre de commentaire provient le plus souvent de personnes masculines…) et j’aimerais tenter ici d’expliquer pourquoi je fais souvent du tri et vous donner quelques conseils afin de faire le vide (littéralement !).

Pourquoi faire du tri ?

On entend beaucoup parler en ce moment de la charge mentale, fardeau souvent invisible qui pèse sur les femmes principalement. La charge mentale -pour définir rapidement- c’est cette liste qui envahit votre cerveau en permanence de “choses qu’il faut faire”. Penser à faire les courses, ne pas oublier la liste, descendre la poubelle mercredi, mettre un mot aux voisin.e.s pour les remercier d’avoir gardé le chat, appeler l’assurance voiture, appeler le vétérinaire, prendre les billets de train pour les prochaines vacances… et j’en passe.

Rien de mieux qu’un environnement désordonné pour décupler cette charge. On passe deux heures à chercher un papier qui est perdu au fin fond d’une pile (pourtant on s’était juré de se souvenir d’où on l’avait rangé quand on l’y avait mis… il y a 6 mois). On se sent dépité.e à chaque fois qu’on arrive dans sa chambre, des piles de vêtements (sales ou propres ?), mais où est-ce que j’ai mis cette taie d’oreiller, j’étais pourtant sûre de l’avoir rangée là. On passe 30 minutes à chercher le moule à gâteau de la bonne taille, la pièce manquante du robot. Tout cela vous semble familier ? Peut-être qu’il est alors temps de faire du tri.

Bien que je trouve la méthode KonMarie très instructive, le côté un peu mystique me dérange (caresser ses livres pour les réveiller, invoquer les esprits de la maison…) Par conséquent, je m’en inspire sur les côtés pragmatiques seulement.

genre ça, c’est méga pratique

Je vous propose ici différents conseils selon les pièces de votre logement.

LE SALON

Pièce selon moi la plus importante de tout logement, le salon mérite toute notre attention afin d’en faire un lieu de détente absolue. *écrit depuis mon fauteuil grave confortable*

Ne surchargez pas cette pièce, essayez de toujours avoir vos canapés vides, ce ne sont pas des étagères ni des porte-manteaux.

Parlons des livres maintenant. Que vos livres soient dans le salon ou non d’ailleurs.

Dans La Magie Du Rangement, Marie Kondo nous conseille de ne garder seulement les livres qui nous procurent de la joie, concept un peu flou, soyons honnêtes. Mais là où elle n’a pas tort c’est que les livres sont devenus de véritables objets de décoration. J’en suis la première victime. J’ai 6 grosses bibliothèques qui ornent mon mur et dont je me soucie peu du contenu, ou rarement. Tout le monde n’a pas le luxe d’avoir cette place. Alors une bonne manière de se débarrasser des livres (ceux qu’on ne lira plus jamais, ceux qu’on a détestés, ceux qu’on a en double…) c’est… de les revendre ! Figurez-vous que Gibert Joseph propose une application parfaite pour ce genre de cas (si vous n’avez pas de smartphone, ils ont aussi un site internet).

L’application “je vends” vous permet de scanner directement le code barre du livre, votre livre s’ajoute automatiquement au panier avec le prix auquel Gibert vous propose de le racheter. J’ai revendu ainsi pour près de 400€ de livres !

Faire du tri dans ses étagères de livre c’est aussi une super occasion pour retrouver des livres que vous avez laissés de côté, jamais lus et ainsi réaliser que non vous n’avez pas besoin de courir en acheter !

LA SALLE DE BAIN

Peut-être votre salle de bain est la pièce dont l’apparence est la plus minimaliste… en apparence seulement. La salle de bain est le lieu par définition du stockage d’échantillons. On en reçoit constamment de Sephora à la pharmacie en passant par les magazines “féminins”. On les garde dans des boîtes et on ne les utilise JAMAIS. On ne les jette pas par flemme saupoudrée d’une once de culpabilité. Mais non, vous ne mettrez jamais une crème de jour périmée depuis 2009 !

Conseil : jetez tous vos échantillons et désormais refusez-les en magasins. Il faut parfois insister auprès des vend.eur.euse.s interloqué.e.s mais vous prendrez vite le pli. La planète vous en remercie d’avance.

Profitez-en pour faire le tri dans votre maquillage si vous en portez. Rien de mieux que d’accumuler des mascaras pour les laisser tous moisir. En triant vous prendrez conscience de la valeur des choses et de l’absurdité d’avoir chaque item 7 ou 8 fois…

LA CHAMBRE

Il y aurait beaucoup à dire sur cette pièce mais je préfère rester minimaliste même dans mes conseils.

Tout d’abord : faites du tri dans vos vêtements !

Exit le t-shirt que vous ne mettez plus depuis 4 ans mais que vous gardez parce qu’il vous “rappelle de bons souvenirs”. Exit les chaussettes dépareillées qui ne retrouveront jamais leur partenaire. Ne gardez que les habits que vous mettez régulièrement, faites de même pour les chaussures.

Il existe de nombreuses manières de se débarrasser des vêtements que l’on ne porte plus.

1/ S’ils ont de la valeur et que vous avez besoin d’argent : essayez de les revendre sur Vinted un site très pratique pour revendre ses vêtements d’occasion.

2/ Si vous avez la flemme de gérer les envois, vous pouvez tout simplement les emmener dans une friperie et récupérer la moitié (+/-) de ceux qui auront été vendus.

3/ Vous pouvez les donner à Emmaüs évidemment.

4/ S’ils sont en très mauvais état, certaines villes proposent des bennes pour recycler les tissus et leur donner une nouvelle vie !

Quand le tri est fait vous pouvez ranger ceux qu’ils vous reste à la façon KonMarie que pour ma part j’apprécie beaucoup.

LA CUISINE

Il n’y a pas forcément de tri spécifique que j’appliquerai à la cuisine, si ce n’est un tri basique (et merci de vider votre tiroir fourre-tout dont le contenu n’est que fait d’objets inutiles). Ce que je trouve important dans cette pièce surtout si vous aimez faire la cuisine c’est d’être au clair sur où et comment vous placez vos ustensiles.

Ne bourrez pas vos placards car tout ce qui est derrière ne servira jamais. Essayez de garder seulement ce que vous utilisez couramment. Si vous avez peu de places pour ranger, n’hésitez pas à déplacer des appareils que vous utilisez rarement dans une autre pièce.

Cela paraît évident mais débarrassez-vous des produits périmés. Dans 1 an, ils ne seront que plus périmés.

LE CAGIBI

Si vous avez la chance d’en avoir un chez vous, vous êtes bien placé.e.s pour savoir que c’est l’antichambre par excellence. On ne fait qu’y stocker des choses qu’on remet à « trier plus tard ». Je vous conseille de vous y atteler en premier !

Lieu de vie pour les cartons des objets ménagers, le cagibi mérite mieux que ça. Oui, certains seront utiles pour un éventuel futur déménagement, mais soyez honnêtes, la plupart vous ne les gardez que par flemme d’aller à la déchetterie. Arrêtez de stocker autant de cartons que diable !

Il y a généralement dans cette pièce de quoi remplir des sacs poubelles pleins à craquer. Faites-en sorte de redonner une vie pratique à cette pièce après votre tri. Le but étant de pouvoir se mouvoir à l’intérieur d’elle sans risquer de mourir écrasé.e par un tas de factures EDF.

LE BUREAU

En parlant de factures EDF, et si on allait faire un tour dans : le bureau ! C’est pour moi la pire de toutes car elle regorge de paperasse.

Mood devant mon tas de papiers non triés depuis 2008.

Et pourtant c’est le moment de faire face. À ce sujet Marie Kondo offre un excellent conseil : jetez tout.

Plus sérieusement, elle propose de n’avoir que deux boîtes. Une pour les papiers importants à garder (salaires, factures etc) et une boîte pour les papiers en cours de traitement (cette boîte doit être la majorité du temps VIDE).

Voilà quelques idées à mettre en place pour décharger votre espace et votre mental. Avant de vous laisser vous y mettre je souhaiterais émettre quelques remarques :

1/ Il ne s’agit pas de devenir complètement maniaque et de n’avoir plus qu’une tenue, un couteau et une fourchette dans tout votre maison. Il s’agit de prendre un pas de recul et de redonner du sens à ce que l’on possède.

2/ Agissez seul.e. N’essayez pas d’embarquer votre conjoint.e ou votre colocataire dans cette épreuve. Ils/elles seraient plus encombrant.e.s qu’utiles.

3/ Ne faites pas tout d’un seul coup, tentez par exemple, une pièce par semaine ?

4/ Le plus important n’est pas de jeter le plus de choses possibles mais de savoir ce que l’on garde et que chaque chose est sa place, afin que vous n’ayez pas à refaire le tri deux mois après.

5/ Enfin, bien que tout ne soit pas à prendre, vous pouvez lire le livre de Marie Kondo !

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi