CultureMusiquePortraits

Pumpkin « On s’attarde plus sur le fait que je suis une femme que sur ma démarche artistique. A vrai dire, c’est assez pénible à la longue. »

Posté par Gomasio 3 décembre 2018 0 commentaire
Elle s’appelle Cécile Unia, plus connue sous le nom de Pumpkin. Elle écrit et rappe tandis que son copain, Vin’s, compose. Ils ont créé leur propre label (qui n’en est pas vraiment un selon leurs propres mots!) : Mentalow Music sous lequel ils viennent de sortir un album Astronaute, projet annoncé depuis déjà deux ans. Le flow de Pumpkin que j’ai découvert quand elle collaborait avec 20syl ou Gael Faye est toujours aussi agréable pour les oreilles. Dans cet album, le duo nous bluffe en affirmant leur maîtrise des mots et du son. Si je ne devais garder qu’une femme dans la scène hip-hop française, ce serait elle. J’ai eu la chance de pouvoir lui poser quelques questions pour que vous puissiez mieux cerner la femme qu’elle est.

Bonjour Pumpkin, je suis super heureuse de pouvoir te poser quelques questions à l’occasion de la sortie d’un projet dont tu as l’air si fière ! Je vais aller droit au but, ça fait quoi d’être une femme dans le milieu de la musique et plus encore dans le milieu du rap ?

Ça fait qu’on me pose tout le temps cette question. On s’attarde plus sur le fait que je suis une femme que sur ma démarche artistique. A vrai dire, c’est assez pénible à la longue. Pour le reste, c’est pareil que d’être une femme dans n’importe quel milieu, pas toujours simple.

En tant que féministe qui écoute beaucoup de rap, je suis toujours tiraillée entre mes convictions et mes goûts (j’écoute pas mal de rappeurs masculins qui ne mâchent pas leurs mots sur les femmes). Te considères-tu comme féministe, qu’est-ce que tu en penses et qui écoutes-tu dans le milieu du rap ?

Je suis féministe. J’écoute énormément de choses en Rap, ne serait-ce que par curiosité. Après, je ne ré-écoute pas tout. J’apprécie des artistes tels que Roméo Elvis, Swing, Alltta, Billie Brelok, JP Manova, Casey, AKH, Mick Jenckins, Sa-Roc, Kendrick Lamar, Mac Miller, Little Simz, Oddissee, Nemir, Grems, Anderson Paak, pour n’en citer que quelques uns. Il y tellement de trucs super.

Plus qu’une rappeuse, tu es une femme engagée sur de nombreux sujets, quels sont ceux qui te paraissent les plus importants à défendre aujourd’hui ?

Je me considère comme une rappeuse qui observe ce qui se passe et en fait des chansons de Rap. Ma démarche est avant tout musicale mais je profite d’avoir le micro pour de pas dire que des conneries, même si, les « conneries » ça peut aussi faire une bonne chanson, quand c’est bien fait.

Pourquoi repêcher les corps, les frais de morgue c’est cher
L’Europe vocifère
Comment leur dire qu’on n’est pas fiers, qu’ici l’enfer c’est les hôtes
Et la jungle en hiver

Persona non gratis

Est-ce que tu peux nous citer 3 femmes que tu admires ?

Nai Palm du groupe Hiatus Kaiyote, Christiane Taubira, ma grand-mère maternelle.

Crédits photos : Bastien Burger

J’imagine qu’on t’a posé la question des dizaines de fois mais c’est comment de travailler en couple ? Les questions d’assignation de genre ne viennent-elles pas se mêler à votre travail parfois malgré votre déconstruction ?

Dans mon cas, ça marche. Je pense que c’est une véritable force, mais comme dans tous type de collaboration, il y a des ajustements et des compromis à faire. Nous n’avons pas la même manière de fonctionner. Ce qui compte c’est d’être en phase sur les objectifs fixés et de répartir de manière intelligente et équitable les tâches. Ça fait plus de 10 ans maintenant que nous sommes ensemble et notre relation est en constante évolution. Je trouve qu’on devient meilleurs sur tous les plans. Nous sommes tous à différents degrés conditionnés à agir d’une certaine manière et quand on s’en rend compte, c’est la douche froide. Je crois qu’on fait tous les deux un effort de prise de conscience qui mène à la déconstruction. Parfois ça clash, c’est inévitable. L’essentiel est d’en tirer des leçons et de rapidement passer à autre chose. L’énergie et le temps sont trop précieux pour être gaspillés.

Je te suis sur Instagram, réseau sur lequel tu es très présente et j’ai remarqué que tu mangeais beaucoup végétarien. Comme c’est un sujet qui nous tient à cœur chez Berthine, tu pourrais nous dire quel est ton rapport à ça ?

Je ne suis pas végétarienne mais je mange beaucoup végétarien, de plus en plus. D’une part, parce qu’on peut se passer de la viande et d’autre part parce que c’est très mauvais pour l’environnement et que je ne suis pas insensible à la cause animale. Pour être honnête, j’ai encore du chemin à parcourir.

Votre nouvel album commence par un son “Make Boom Bap Great Again”, peux-tu expliquer ce que c’est à nos lect.eur.rice.s ?

Le Boom Bap est un sous genre du Rap, à base de samples et de breakbeats. Pour le reste, j’invite les lect.eur.rice.s à écouter le morceau et découvrir ce dont il s’agit.

 

Dans tes textes, le moindre mot est pesé, comment se passe l’écriture d’un titre ? Tu écris seule ?

Je passe énormément de temps sur l’écriture. J’écris seule et j’enregistre des maquettes qui me servent de base de travail pour prendre du recul et faire des corrections. Vin’S donne son avis et me fait parfois des suggestions qui peuvent engendrer des modifications, mais je suis un peu chiante avec ça. Je suis très control freak. Je prends des notes à longueur d’année et quand je suis en période de création, j’y reviens en écoutant des prods et je développe les idées en musique. J’utilise mon ordi, des feuilles de papiers A4 et des feutres de couleur.

Quel est le son dont tu es la plus fière sur l’album ?

Ça doit se jouer entre Astronaute et Persona Non Gratis.

Allez, on finit par une question super originale : quels sont tes futurs projets ?

C’est assez violent de bosser sur un album pendant deux ans et à peine sorti, de se voir poser cette question. On va défendre l’album sur scène en 2019, bosser sur des collaborations et puis on verra ou ça nous mène.

Pour se procurer l’album : https://store.mentalow.com/album/astronaute
On les retrouve sur scène à Paris, à La Boule Noire : https://www.facebook.com/events/438077716715895/
Et en tournée dans toute la France : http://www.mentalow.com/fr/concerts.html

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi