FéminismeIdéesIntimePolitiquePortraits

Les Yeux des Femmes, un projet féministe et engagé

Posté par MaryCherryTree 7 décembre 2018 0 commentaire

Marine, Léa et Léna sont trois militantes féministes. Depuis septembre dernier, elles se sont lancées un pari fou : tourner un documentaire sur les conditions de vie des femmes en Inde du Sud-Est. Invitées exclusives de Berthine, elles nous parlent de leur projet!

Salut Berthine,

Nous sommes donc Marine, Léa et Léna, toutes militantes féministes, et avec deux autres bénévoles, Margaux et Ludovic, nous formons l’association Les Yeux des Femmes.

 

Moi, Léna, je suis diplômée de Sciences po Toulouse depuis 2017, d’un parcours “Politiques, discriminations et genre”.

Suite à mon Master j’ai passé 6 mois en Inde, à Pondichéry, dans une petite ONG qui accorde des microcrédits à des femmes “intouchables”, dans les milieux ruraux. J’ai donc appréhendé, lors de mon expérience, un certain nombre de problématiques liées aux droits et conditions de vie des femmes dans cette région, notamment des femmes issues des basses castes. A mon retour, j’ai décidé de me lancer dans un projet de documentaire pour traiter de ce sujet.

Marine est diplômée d’un master en communication, spécialisé dans la gestion des partenariats culturels et s’apprête à partir voyager quelques mois à son tour. Quant à Léa, elle est diplômée d’un master « genre et politiques sociales » depuis 2017. Léa est aujourd’hui « Conseillère technique Violences sexistes, Conjugalité, Santé, Parentalité » au sein de la Fédération Nationale des Centres d’Informations des Droits des Femmes et de la Famille.

En septembre dernier, nous avons créé l’association Les Yeux des femmes, destinée à promouvoir l’égalité femmes-hommes et le développement local. Notre but; mettre sur pied un documentaire sur les conditions de vie des femmes en Inde du sud-est et plus particulièrement dans le Tamil Nadu, autour de Pondichéry. L’idée est de mettre en exergue les discriminations et inégalités auxquelles elles sont confrontées dans leur vie quotidienne. Pour cela, je partirai, avec Ludovic, vidéaste, à la rencontre de 4 associations d’implantations locales qui, chacune à leur manière, oeuvrent pour améliorer les conditions de vie de ces femmes.

Léa et Marine, en France, s’occuperont de la communication et de la promotion du documentaire, auprès des milieux associatifs, des médias et du grand public pour en assurer la diffusion. Elles sont donc en charge de la gestion de partenariats pour que le documentaire puisse voir le jour.

Les enjeux du projet

Le but, derrière ce projet, c’est de “donner à voir”. En effet, nous souhaitons traiter d’un sujet qu’on pourrait qualifier de “fourre-tout’, en tout cas de très large, celui des droits des femmes. Mais l’idée, c’est de rendre compte de situations et d’expériences précises, d’adopter une focale micro-centrée, pour étudier une réalité, à un instant précis et un espace géographique restreint. Nous ne sommes ni chercheur.euse.s, ni expert.e.s de la situation de l’Inde du sud, c’est pour cela qu’on va à la rencontre des personnes qui, elles, connaissent et maîtrisent les problématiques liées aux conditions de vie des femmes, localement. Les associations et le personnel de terrain a développé une expertise qu’il nous intéresse d’interroger, de comprendre, voire de questionner. L’idée c’est de ne surtout pas tirer de généralité, ni sur l’Inde, en générale, ni sur la vie de “La femme indienne” avec un grand F. Mon ambition, c’est donc de visibiliser, et non de “parler pour” ou de “parler au nom de”, ça j’aimerais que ce soit souligné.

Nous allons, Ludovic et moi-même, suivre plusieurs initiatives qui travaillent sur des thèmes différents: microcrédit, lutte contre les violences, accès à la formation, accès aux protections hygiéniques, etc… L’enjeu majeur c’est de comprendre comment et pourquoi ces structures se sont emparées de ces sujets: Quels sont les problèmes sous-jacents? Comment les prennent-elles en charge?

Finalement, l’idée c’est de comprendre quelles sont les dynamiques qui s’alimentent et forment un système oppressif pour les femmes, via l’expertise des associations, et les paroles des femmes.

Les droits des femmes en Inde

En Inde du Sud, comme partout ailleurs, ou presque, dans le monde, les femmes subissent des discriminations liées à leur genre, c’est-à-dire au fait même qu’elles soient des femmes. Les femmes indiennes ne sont donc pas des exceptions: en tant que femmes, elles sont victimes d’un système oppressif, comme nous, qui est le patriarcat.

Toutefois, l’Inde est un pays très conservateur, où les femmes jouissent d’une position extrêmement fragile dans la société, ce qui peut sembler paradoxal, puisque le pays a connu plusieurs dirigeantes.

Il faut donc prendre en compte de nombreux facteurs: le poids des traditions (mariages arrangés, précoces, système de dote, en dépit de son interdiction, qui engendre une préférence pour les garçons), la persistance du système des castes, malgré son officielle abolition qui créée une société extrêmement hiérarchique et creuse les inégalités sociales, les mentalités qui demeurent extrêmement conservatrices vis-à-vis des femmes et de leur place, et permettent encore, malgré le durcissement des lois, des violences de genre extrêmement communes notamment dans la sphère domestique (violences domestiques et sexuelles). Un rapport d’Amnesty International en 2017 fait par exemple état de 330 000 crimes enregistrés commis contre des femmes dans l’année 2016 dont 110 000 sont des violences infligées par la famille ou le mari

Ainsi, certaines femmes, et notamment celles qui se trouvent à l’intersection de plusieurs rapports de domination, celles qui subissent les discriminations liées à la caste, au genre et à leur classe sociale, se retrouvent particulièrement vulnérables. L’accès à un certain nombre de secteurs, de services, à l’emploi, l’éducation, la santé, etc.. est très difficile. Elles se retrouvent marginalisées socialement, et souvent géographiquement, lorsqu’elles habitent en milieu rural.

Il vous reste 8 jours pour participer au crowdfunding du projet Les Yeux des Femmes. Soutenez cette belle initiative dès aujourd’hui!

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/le-documentaire-les-yeux-des-femmes

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi