Bonnes adressesVoyages

Partir à Londres sans se ruiner : mes bons plans et petites astuces d’habituée

Posté par Laetitia_Rbl 17 avril 2018 0 commentaire

Londres, c’est la destination pratique quand on habite en France. Suffisamment différente pour satisfaire nos envies d’ailleurs, mais assez proche pour ne pas avoir besoin de partir 3 semaines pour rentabiliser. Mais partir pour vraiment, vraiment peu d’argent, c’est possible, sans avoir des vacances au rabais ? Bien sûr, à condition de connaître les bonnes astuces.

 

Etape n°1 : le voyage

Pour rejoindre Londres depuis la France, il existe plusieurs méthodes, c’est pratique. Mais toutes ne sont pas au même prix. L’option la moins chère reste définitivement le bus. Plusieurs compagnies proposent des trajets depuis différentes grandes villes de France, souvent avec des correspondances à Paris pour les villes du sud.

On dit oui à : OUIBUS, le service créé par la SNCF. Les prix sont abordables (à partir de 19 euros), les sièges confortables… Il y a de la place pour les jambes et le bus passe par le ferry, ce qui permet de faire une pause et de se dégourdir les jambes. En plus, le site propose très régulièrement des promotions : gardez l’oeil ouvert !

On dit non à : Flixbus. Alors oui, c’est sans doute l’un des moins chers. Mais c’est aussi le moins confortable. D’autant qu’avec le trajet qui passe par le tunnel sous la Manche, votre bus ne fera pas d’arrêt, impossible de sortir s’aérer, donc.

A noter qu’un Paris Londres en Bus, c’est tout de même huit heures. Pensez donc à prendre de la lecture, des séries, un film, un oreiller, des boules quies, un pull… Bref, tout ce qu’il faut pour pouvoir dormir ou passer le temps. Personnellement, pour profiter un maximum du temps sur place à Londres, je mise tout sur les bus de nuit.

Si vraiment vous n’avez pas envie de passer des heures dans un bus (et comme je vous comprends), pensez à l’avion. Sur les compagnies low cost, il y a bien souvent des vols vraiment pas cher. Enfin, pour l’Eurostar, abonnez-vous aux newsletters qui vous préviendront des bons plans, et jetez un coup d’oeil sur Eurostar Snap pour avoir accès à des aller-retour à partir de 30 euros. Mais attention, c’est souvent de la dernière minute, et vous ne pourrez pas choisir vos horaires.

 

Etape n°2 : le logement

Se loger à Londres peut facilement coûter une petite fortune, en particulier si vous tenez à être dans le centre-ville (et donc à ne pas avoir des heures de transports en commun). Si vous voyagez en famille, Airbnb peut valoir le coup, mais la meilleur solution pour ceux qui voyagent en couple ou entre potes reste l’auberge de jeunesse. On y croise toutes sortes de personnes, de tous les âges (la jeunesse, c’est dans la tête !), et on y loge pour une vingtaine d’euros la nuit.

A Londres, on en trouve dans tous les quartiers, même en plein centre-ville, et l’ambiance festive est généralement au rendez-vous, puisque ces « hostels » possèdent leurs propres restaurants, bars et autres boîtes de nuit. Personnellement, je réserve toujours via Hostelworld, qui permet de choisir le meilleur tarif en fonction de vos dates, et dont les auberges sont toujours hyper branchées. Testées et approuvées :

– Le Meininger Hyde Park, très propre, super confortable et dans une rue au calme
– Le Safestay Elephant and Castle, auberge jolie comme tout et tout confort, qui accepte également les enfants et fournit des berceaux
– Le Saint Christopher Village, plus central il n’y a pas, et avec une ambiance de folie pour les fêtards.

 

Etape 3 : les activités pas chères sur place

Londres a la réputation d’être une ville qui coûte cher, et elle n’est pas usurpée. En revanche, il est tout à fait possible de passer plusieurs jours dans la capitale britannique sans dépenser des milles et des cents. Il suffit de savoir comment s’y prendre !

Astuce n°1 : manger pour pas cher
Je vous en prie, à Londres, zappez tout ce qui est chaîne, en particulier celles que l’on retrouve en France (Mc Do, Burger King et compagnie). On y mange mal, et le rapport qualité-prix n’est pas du tout au rendez-vous. A la place, osez pousser les portes des pubs. Non seulement vous pourrez en profiter pour boire une bonne bière, mais en plus, les menus sont souvent variés, réalisés avec des produits de saison : un régal ! Goûtez les tourtes typiquement british, et profitez des nombreuses options végétariennes et végétaliennes proposées un peu partout.

Allez également faire un tour sur les « food courts », ces petits espaces qui proposent plein de restos différents, avec de grandes tables pour se réunir. On en trouve à Camden, à Borough, et probablement ailleurs aussi.

Astuce n°2 : profitez des activités gratuites
Londres possèdes des tas de monuments que vous n’avez pas besoin de visiter pour apprécier. Alors, prenez vos meilleures baskets, téléchargez l’application CityMapper (tellement plus pratique que Google Maps), et partez à la découverte de la ville. Sur les quais, dans les parcs, dans les petites rues de Notting Hill… C’est l’occasion de faire le plein de photos et de s’en mettre plein les yeux.

Sur les grandes places telles que Trafalgar Square, Picadilly Circus ou Covent Garden, vous retrouverez bien souvent des artistes qui performent en live. Chanteurs, musiciens, danseurs, acrobates, peintres… C’est gratuit, et on peut faire de très belles découvertes. Vous pouvez également faire un tour au Wilton’s Music Hall ou au Scoop Theatre (l’été uniquement), qui proposent respectivement des concerts et des pièces de théâtre gratuites. Côté musée, certains proposent des entrées gratuites tôt le matin, ou quelques heures avant la fermeture (c’est notamment le cas de la Photographers’ Gallery), ou encore des horaires à prix réduit. D’autres musées comme le Childhood Museum sont totalement gratuits. Un bon moyen de faire le plein d’art sans dépenser un pound.

Vous êtes des adeptes de la glisse et du rock’n’roll ? Prenez votre skateboard ou vos rollers, et rendez-vous à la House of Vans, un skate park totalement gratuit, noyé sous les graffitis. L’endroit est situé en plein air, ouvert à tous, et les habitués n’hésitent pas à donner des petits conseils aux novices. Vous pouvez même prendre des cours de glisse avec de vrais pros, à condition de réserver à l’avance.

Envie de faire le plein de couleurs ? Cette activité est peu connue, mais vous pouvez tout à fait faire un tour au God’s Own Junkyard, un cimetière d’enseignes néons en tout genre, qui va mettre de la lumière fluo dans votre vie. Pensez simplement à vérifier les jours et horaires d’ouverture pour ne pas vous faire avoir et trouver porte close.

View this post on Instagram

Peekaboo!! #neonpride #iloveneon #neonlove #neon

A post shared by God's Own Junkyard (@godsownjunkyard) on

Enfin, impossible d’aller à Londres sans aller voir au moins une comédie musicale. Mon conseil ? Vous pouvez soit vous y prendre à l’avance et réserver les places en ligne (www.londonboxoffice.co.uk), soit acheter des tickets à prix réduits le jour même, au risque de ne pas pouvoir choisir votre musical. Là encore, pas la peine de miser sur les sièges au premier rang. Même les catégories les moins chères permettent de profiter au maximum de la musique, tout en ayant une belle vue sur la scène. Et puis, pour des places à moins de 25£, c’est toujours bon à prendre !

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi