Bien-êtreSanté

Médecine chinoise : comment bien vivre les chaleurs de 2020

Posté par Loupche 26 mai 2020 0 commentaire

Le mois de juin approche, et nous avons déjà vécu de fortes chaleurs. L’été s’annonce caniculaire. Est-ce qu’il faut pour autant ne boire que des boissons glacées et prendre des douches froides ? Non, il y a des solutions bien plus efficaces pour rafraîchir notre organisme ! La médecine chinoise analyse depuis plusieurs millénaires les possibilités infinies de la relation entre notre corps et son environnement. Puisons dans cette sagesse ancienne pour nous aider à affronter les températures du futur. 

Attention à nos reins ! 

En médecine chinoise, les Reins sont l’organe relié à l’hiver. Pourquoi en parler maintenant, me direz-vous ? Il se trouve que les températures très douces que nous avons vécues cet hiver n’ont pas permis aux Reins de se recharger pleinement. En effet, pour des personnes vivant dans des climats tempérés, avec des saisons marquées, le système « Reins » a besoin de froid pour se resserrer, se raffermir, et recharger les batteries ; ce qu’il n’a pas pu faire totalement cet hiver.

Mais concrètement, qu’est-ce que ça veut dire ? Que nos corps sont plus fragiles. Les Reins sont les batteries de l’organisme, et régissent l’énergie générale. S’ils n’ont pas pu se régénérer pleinement pendant l’hiver, alors nous risquons de nous blesser plus facilement, mais aussi de moins bien supporter la nourriture estivale, principalement crue et froide. 

Une attention particulière est à porter aux genoux. Articulation profondément liée aux Reins, il est fort probable qu’ils soient affaiblis et ne supportent pas la reprise des sports d’extérieur. Veillez à ne pas faire du sport à l’intensité habituelle, et à surveiller tout signe de faiblesse, notamment au niveau des genoux. Trop forcer cet été pourrait être irréparable par la suite, et ce serait bien dommage ! 

Détox du Foie — Oui, mais comment ? 

Le savoir de la médecine chinoise qui a été le plus démocratisé en Occident est le suivant : le Foie est l’organe du printemps, et il doit être drainé en cette saison pour éviter de l’engorger et le maintenir en bonne santé. Toutefois, pour une détox sans danger, il est important que nos Reins soient solides, ce qui n’est pas le cas cette année. Alors, comment détoxifier son Foie, ce qui est important, sans pour autant épuiser dramatiquement son organisme ? 

La détox de 2020 doit être douce. Pas de monodiète, de jeûne ou de cure de jus trop prolongée. Pour celleux qui s’y connaissent, pas de pharmacopée chinoise non plus. 

Cette année, l’herboristerie française est notre plus grande alliée ! Que ce soit en infusions ou en ampoules, de nombreuses plantes permettent de drainer le Foie en douceur. Pissenlit, chardon marie, artichaut, desmodium, ortie piquante, etc. Le mieux est d’aller voir son herboriste du coin ! La mienne, L’Herboristerie du Figuier, m’a concoctée un petit mélange à boire en infusion. Si l’on suit les préceptes de la médecine chinoise, il est conseillé de faire une cure de 9 jours, puis de boire autre chose pendant 9 jours, et reprendre de nouveau une cure de 9 jours (et ainsi de suite pendant trois ou quatre cures).

Comment gérer les fortes chaleurs ?

La question de l’hydratation est fondamentale. En effet, il est très important, par temps chaud, de ne pas s’hydrater exclusivement avec de l’eau ou des boissons glacées. En effet, l’eau froide fatigue notre organisme, qui doit la monter à 37 degrés dans notre corps. De plus, elle est moins bien assimilée que l’eau chaude, et donc moins hydratante. Si la sensation de froid est agréable dans la bouche, notre tuyauterie intérieure en paie les frais. 

Que pouvons-nous boire ? Déjà, il est important de ne pas se priver de boissons fraîches. La clé est de boire frais de façon raisonnable, et pas comme boisson principale. Pour ce faire, la menthe est une plante très rafraîchissante à boire en infusion, tout comme le thé vert chinois (à ne pas confondre avec le thé vert indien, que l’on consomme le plus souvent). Pour en savoir plus sur les thés chinois, voici un article à ce sujet. De l’eau tiède citronnée ou d’autres infusions (thym, verveine citronnée, tilleul, etc.) peuvent également faire l’affaire, évidemment ! 

Que manger ? 

Au vu de la faiblesse des Reins dont nous avons parlé plus haut, manger exclusivement cru et froid risquerait de fatiguer notre corps et nos capacités mentales. Nous retrouvons ici le problème de l’énergie excessive que l’organisme doit apporter à la digestion pour pouvoir monter le bol alimentaire à 37 degrés. 

L’objectif n’est pas de nous priver de bonnes salades composées et de délicieux fruits juteux, mais de veiller à incorporer du cuit et du chaud dans notre alimentation des prochains mois. Pour ne pas rendre la nourriture inutilement réchauffante, évitez de manger trop piquant ou épicé (moins de gingembre, de cannelle, de curcuma, et autres épices réchauffantes). 

Exemple d’aliment intéressant : le soja. De nature extrêmement froide, le soja peut être cuit et mangé chaud, tout en gardant ses propriétés refroidissantes. Cela facilite son assimilation, mais rafraîchit tout de même l’organisme, de façon moins agressive que s’il était froid ou cru. Marinez des petits dés de tofu dans vos épices préférées, puis laissez-les cuire à feu doux dans une poêle pendant 20 minutes, et le tour est joué ! 

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi