Numérique

Comment survivre sur Twitter ?

Posté par Vincent Lautier 8 novembre 2020 0 commentaire

Il y a trois postures possibles vis à vis de Twitter :

  • La première posture possible, c’est d’en avoir peur et de ne pas y foutre les pieds, ce qui honnêtement, est d’emblée la meilleure chose à faire.
  • La seconde, c’est d’être curieux, d’avoir déjà essayé, et d’avoir laissé tomber rapidement devant le flot de négativité, de bastons numériques, de racisme et de sexisme qui envahissent ce réseau quotidiennement.
  • Enfin la troisième possibilité, c’est que vous soyez un(e) Warrior, toujours connecté(e), à survivre au milieu des fakes news et des injures, tel un masque FFP2 face à un covidé carabiné.

La quatrième option n’existe pas vraiment… Vous savez ces gens qui sont sur un Twitter « calme et décontracté » : c’est un mensonge.
Il n’existe pas de bulle Twitter reposante et bienveillante ! Même si vous ne suivez que des comptes d’amoureux des plantes et des chatons, vous finirez par vous prendre une embrouille dans la gueule croyez moi.

Mais alors du coup on fait quoi si on veut quand même y passer un peu de temps ?

Et bien on s’applique quelques règles, que je vais vous lister ci-dessous. Croyez-moi, ça peut aider !

  • On essaye de suivre peu de comptes.

C’est probablement le conseil le plus important. Essayez de suivre moins 50 personnes, 100 maximum, au dessus c’est vraiment n’importe quoi et ça devient vite un boulgi-boulga indigeste. Ca n’est pas parce que vous voyez passer un bon tweet ou une bonne vanne d’un compte inconnu que vous devez le suivre direct. Ou alors suivez le pendant quelques jours, et pensez à l’unfollow si finalement il n’a que peu d’intérêt.

Dans tous les cas, moins d’abonnements = moins de déchets potentiels.

  • On n’hésite pas à unfollow.

Dès qu’un compte est moins interessant, ou devient inactif, on cesse de le suivre, point barre. Les twittos ne sont pas des pokemons qu’on collectionne !

  • Suivez plutôt des gens que vous avez déjà rencontrés.

Comme sur Facebook, ça évite de vous embrouiller avec de parfaits inconnus. D’autant plus que quand un de vos contacts proches dit une connerie, vous avez un peu plus de contexte, son background, ses idées, et du coup ça vous évitera de vous emporter inutilement.

  • On ne suit pas les comptes anxiogènes.

Typiquement on évite les comptes d’actus qui font du sensationnalisme, ou des personnalités politiques angoissantes. On privilégie les comptes de médias sûr et apolitiques et on exclu les comptes trop engagés ou à la mauvaise réputation.

  • On reste en privé si on fragile.

Si vous postez beaucoup, mais que vous avez un peu peur de vous faire emmerder, passez votre compte en privé, ça évitera que vos tweets finissent entre de mauvais mains après un RT malencontreux.

  • On privilégie l’anonymat.

Surtout si vous avez un boulot sensible. Poster en votre nom propre n’a pas beaucoup d’intérêt, sauf évidemment si ça vous est utile pour le boulot, mais dans ce cas là faites gaffe à ce que vous racontez !

  • On réfléchit 3 minutes avant de donner son avis.

J’en sais quelque chose, avec le recul je pense que 90% de mes tweets n’ont AUCUN intérêt. Alors pourquoi prendre des risques à tweeter des trucs inutiles. Puis franchement, on s’en fout un peu de votre avis scientifique sur la diffusion du Covid alors que vous avez fait un Bac Littéraire.

  • On évite d’échanger avec des comptes qu’on ne suit pas.

Et oui, parce quand on ne connait pas du tout la personne qui vous répond, qu’on a zéro contexte et aucune info sur lui, c’est franchement un terrain très vaseux qui peut très mal tourner.
A minima avant de répondre, allez voir le feed de la personne, si c’est un affreux nazi, ne perdez pas votre temps, et bloquez le direct (on y reviendra).

  • On ne RT pas un article dont on a lu que le titre.

Si vous faites ça, vous êtes un(e) abruti(e), déso.

  • On ne RT pas un compte inconnu.

On revient à l’exemple un peu plus haut. Si un compte Tweet « j’adore les chatons », que vous le RT, et qu’en remontant son feed on se rend compte que c’est un militant zoophile, vous allez vous même passer pour un(e) détraqué(e) !

  • On efface régulièrement ses anciens tweets.

Parce que si un jour quelqu’un vous cherche des embrouilles, il n’hésitera pas à rechercher ce que vous avez pu raconter il y a 8 ans, et que vous avez complètement oublié.
Perso je ne laisse qu’une trentaine de jours d’anciens tweets en ligne désormais.

  • On ne cite pas les tweets pas les gens pour les humilier ou les clasher.

C’est ma compagne qui m’a imposé ça, et elle a raison. On est pas d’accord avec quelqu’un ? Inutile de l’humilier. Et si son tweet est une saloperie, à quoi bon le montrer à tout le monde ? Au contraire ça lui donne de la visibilité.
Du coup si vraiment vous voulez lui répondre, bah répondez lui, mais ne le mentionnez pas.

  • On ne participe pas aux shitstorms.

Parce que le harcèlement en ligne est un fléau.
Si vous avez dans vos abonnements des gens qui participent à des shitstorms, bah cessez de les suivre et bloquez les, parce que ça veut dire qu’ils n’hésiteront jamais à vous harceler vous même.

  • On limite sont temps de connexion.

Ouais, parce qu’être accro à Twitter vous enlève surement autant de durée de vie que le crack, croyez moi.

  • On admet ses erreurs.

Et oui, je sais que c’est compliqué, mais si vous avez dit une grosse connerie, et que vous vous en rendez compte, admettez le ! Ça ne vous tuera pas croyez moi.

  • On donne ses sources.

Vous avez envie d’étaler votre science ? Pourquoi pas, mais si vous balancez des infos ou des chiffres un peu obscurs, donnez aussi vos sources ! Ça vous évitera de passer pour un générateur de fausses informations.

  • On se détend.

On n’insulte pas les gens, on ne les diffame pas, on évite d’être vulgaire, on ne s’emporte pas, on respire (tout le contraire de moi donc).

  • On bloque à vue.

Franchement si un compte vous agace, même s’il ne vous a pas adressé la parole, on le bloque DI-RECT ! Un site d’actualité vous stresse ? Bloquez le ! Un politique ? Pareil ? Un inconnu vous répond de la merde ? BLOQUEEEEEZ sans même répondre.
Vous pouvez aussi bloquer préventivement les gens que vous n’aimez pas, même si vous n’avez eu aucune interaction sur Twitter avec eux.

VOILÀ.
Il y a surement plein d’autres trucs à faire pour assainir son Twitter, si vous avez des idées, les commentaires sont ouverts !

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi