ActualitésFéminismeHumeursIdées

Lettre à mes règles (II)

Posté par Ju le Zébu 14 janvier 2018 0 commentaire

Salut vous,

Aujourd’hui j’ai une chose à vous dire : merde.

Alors oui, c’est sympa de passer. Surtout qu’étant donné mes états d’âmes et pics de stress des mois de décembre et novembre, ça ne devait pas être facile pour vous de préparer le terrain. Et puis avec cette pilule du lendemain, bombe d’hormones, prise en octobre, ça n’a pas dû être évident de rétablir l’équilibre. Vous étiez en avance et bien timides après ça. Je ne vous ai pas tout de suite reconnu.

Par contre, là pour janvier, vous avez mis le paquet. Jamais vous ne m’aviez réveillé si tôt le matin ou au milieu de la nuit pour me laisser me tordre, rouler et retourner pour essayer d’apaiser le tohu-bohu causé. J’ai été littéralement réveillée par le mal de ventre. Merci l’état de fatigue cumulé à l’inconfort général de votre arrivé. Merci bien. Alors certes, j’étais en vacances, posée à la maison et donc sans obligations sociales mais le lendemain vous étiez sensées vous calmer, laisser tranquillement le sang s’écouler. Mais non. Vous savez me rappeler que vous n’êtes pas aussi prévisibles qu’une machine. J’aurais cependant apprécié que la piqûre de rappel se fasse un autre jour que celui de mon déménagement. Transporter des cartons, le voyage chaotique sur les routes de campagne, mes parents qui font de leur mieux mais qui me tapent sur les nerfs… Et puis l’angoisse décuplée d’habiter seule pour la première fois. Y a pas à dire c’était un beau bazar émotionnel et hormonal dans ma tête et mon corps lorsque mon copain m’a rejoint le soir. Le moins qu’on puisse dire, c’est que j’étais à coté de mes pompes, pas dans mon assiette, un peu soupe au lait, une vraie madeleine. Merci bien.

Allez, bonne année et sans rancune,

Ju.

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi