Bien-êtreQuotidien

Ballonnements, gazs, aérophagie : 5 conseils

Posté par Loupche 16 mai 2018 0 commentaire

Le ventre gonflé, l’impression d’avoir un ballon à la place de l’abdomen, les crises d’aérophagie, les gazs plus ou moins odorants… Tout ça, c’est pas forcément une partie de plaisir, et cela peut changer ! Étant sujette à toutes les joyeusetés citées plus haut, j’ai cherché dans mon alimentation des solutions pour mieux digérer et trouver des solutions plus durables que la bouillotte sur le ventre pour favoriser la digestion (ceci dit c’est très efficace). Voici donc mes cinq conseils testés et approuvés pour réduire cet air dans le ventre !

 

1. Tremper ses céréales/légumineuses

Je n’ai pas l’explication scientifique, mais faire tremper mes céréales et légumineuses avant de les faire cuire a complètement changé ma digestion — pour le mieux, évidemment. Personne ne trempe son riz, n’est-ce pas ? Eh bien il faudrait ! A part les pâtes et la semoule, je fais tout tremper, idéalement 24 heures, et quand j’oublie ou que je ne réfléchis pas au repas, j’essaie que mon riz, mes pois-chiches, mes lentilles, mes haricots rouges trempent au moins deux heures. Et depuis, les gazs ont réduit à 95%, oui oui !! Fais donc tremper tes céréales et légumineuses dans une large quantité d’eau pendant le plus de temps possible. Juste avant de les faire cuire, égoutte et rince abondamment. Une formule magique, je te dis.

2. Le bicarbonate de soude dans l’eau de trempage et de cuisson

Ça je le fais un peu moins, mais c’est un conseil de grand-mère qui s’est avéré très utile également. Que ce soit dans l’eau de trempage ou dans l’eau de cuisson (l’une ou l’autre, pas les deux), rajouter une cuillère de bicarbonate de soude alimentaire permet de favoriser la digestion.

3. Ne pas boire d’eau pendant les repas

L’air s’accumule dans le ventre si l’on mélange nos aliments avec de grandes quantités de liquides. L’idéal est de ne pas en consommer pendant les repas. Mais, si tu es comme moi et que tu ne peux pas résister à l’envie d’un peu d’eau ou de thé entre deux bouchées, fais en sorte de te servir une très petite quantité de liquides au début du repas et de ne pas te resservir. Cela te forcera à ne prendre que de toutes petites gorgées qui ne noieront pas les aliments dans tes intestins.

4. Toujours manger des fibres pour favoriser la digestion des glucides

Un truc tout bête que j’ai mis beaucoup de temps à comprendre, c’est que sans fibres, il n’y a pas de digestion ! Ce qui nous donne de l’énergie (principalement), ce sont les glucides, ils sont essentiels. Mais pour pouvoir les digérer, il faut manger à la fois des glucides et des fibres. Par exemple, un plat de pâtes carbonara ne pourra jamais être correctement digéré puisque ce sont des glucides et des graisses. Il est donc très important de trouver des combinaisons glucides-fibres. Par exemple, mon repas-express préféré : des gnocchis avec des brocolis. Ou encore des lasagnes aux légumes (recette ici). Et quand tu n’arrives pas à intégrer des légumes dans ton repas, fais-toi une petite salade en plus ou rajoute des graines germées sur le côté de ton assiette.

5. Finis les chewing-gum !

C’est un peu obvious comme conseil, mais ça ne coûte rien de le répéter : les chewing-gum sont une machine à faire rentrer de l’air dans ton ventre. A chaque mastication, tu avales de l’air. Et je t’assure que c’est très facile de vivre sans ! Après des centaines de paquets de chewing-gum achetés, j’ai trouvé différents moyens de les remplacer : des Tic-Tac ou autres pastilles à la menthe, ou même l’huile essentielle de menthe poivrée directement. Il y a aussi l’option bâtonnet de réglisse pure à mastiquer (si ça te tente).

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi