ActualitésCultureMusiqueTendances

Tout le monde il veut seulement Angèle

Posté par Loupche 7 octobre 2018 0 commentaire

On l’attend depuis un an et le voilà enfin : Brol, premier album d’Angèle, celle qui a rempli des salles et des festivals en n’ayant sorti que deux sons est sorti le 5 octobre 2018, et comble toutes les attentes.

Tout le monde te trouve géniale alors que t’as rien fait » — Angèle, « Flou »

D’abord connue par le feat avec son grand frère, Roméo Elvis, Angèle est née le 3 décembre 1995. Son album, de 12 titres et 40 minutes, qui fait l’unanimité et dépasse déjà la fame de son frère, s’inscrit dans son temps tout en assumant un style qui lui est propre, original, doux et entraînant.

Elle joue de sa voix angélique pour nous faire gober une fausse naïveté qui cache un réel cynisme face à son époque et sa génération esclave du like (« La thune ») et du vu sur Messenger.

Le spleen n’est plus à la mode, c’est pas compliqué d’être heureux » — Angèle & Roméo Elvis, « Tout Oublier »

Si le talent qui se dégage de cet album n’est pas surprenant car attendu, on découvre en plus une Angèle romantique, vulnérable, qui parle de son amour (« Nombreux », « Jalousie », « Je veux tes yeux »), de la douleur des matins après une rupture (« Les matins »), mais aussi nous offre une ode touchante à l’homosexualité féminine dans « Ta Reine ».

Tu voudrais qu’elle soit ta reine ce soir, même si deux reines c’est pas trop accepté » — Angèle, « Ta Reine »

Une autre surprise de l’album Brol (qui veut dire « bordel » en argot belge) est « Balance ton quoi », un son acide qui arrive en deuxième position sur l’album, d’un féminisme qui pique là où il faut. Oeuvre aux nombreuses thématiques, Angèle dédie une grande partie des chansons à la course au paraître, à la recherche de la gloire et à toutes ces « Victime[s] Des Réseaux ». Enfin, avec « Flemme », Angèle aborde timidement son mal du pays (« Paris s’allume, ce qui manque c’est Bruxelles »).

En bref, dans cet album, Angèle nous confirme son talent et son travail de qualité déjà anticipé depuis fin 2017, mais elle nous apprend aussi à porter nos ovaires et assumer toutes les facettes de notre génération fragile mais courageuse. Moi je ne suis pas surprise, je m’attendais à être conquise, mais si tu étais sceptique, je ne sais plus ce qui te retient !

Comment aller la voir en concert ? Le Trianon du 23 novembre est déjà complet, mais tu peux te consoler avec l’Olympia en mars, ou aller la voir avant à Lille, Marseille, Rennes ou dans une vingtaine d’autres salles.

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi