CinémaCulture

« Le Grand bain » , bouffée d’oxygène!

Posté par MaryCherryTree 27 octobre 2018 0 commentaire

(Un film de Gilles Lellouche, 2018)

Synopsis officiel : C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée. Alors, oui c’est une idée plutôt bizarre, mais ce défi leur permettra de trouver un sens à leur vie… 

Avec: Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoit Poelvoorde, Virginie Efira…

En cette époque morne et triste, il est parfois nécessaire de respirer un grand coup. Et quelle meilleure façon de s’échapper que de s’enfermer entre les quatre murs d’une salle obscure de cinéma, et de se laisser emporter par un souffle d’optimisme ?

 

Le Grand bain, c’est avant tout l’histoire de Bertrand (Mathieu Amalric), un mari et père de famille et dépression sévère. Il enchaîne les antidépresseurs, prend racine dans son canapé et ère sans savoir où la vie le mènera. Mais un jour, dans la piscine municipale du quartier, Bertrand trouve son salut: une équipe masculine de natation synchronisée recrute. Cet élément déclencheur, d’une banalité affligeante ( » Personne déprimée trouve une activite qui redonne sens à sa vie »), est pourtant le point de départ d’une jolie aventure !

Accompagné d’une équipe constituée, disons le clairement, d’une bande de nul.le.s (chacun est nul à sa manière !), Bertrand va progressivement se prendre au jeu. La première force de ce film réside dans le casting 5 étoiles réuni par Lellouche : Mathieu Amalric, acteur indubitablement génial, s’écarte des ses habituels films d’auteur et se révèle être un excellent acteur comique ; il est accompagné d’un Benoit Poelvoorde évidemment hilarant, un Guillaume Canet étrangement émouvant, un Philipe Katherine toujours étonnant, ou encore d’une Virginie Efira globalement crédible. Tous ces personnages forment une mosaïque équilibrée qui fonctionne très bien ; on suit avec grand plaisir les vies de chacun.e.s, et il est toujours plaisant de les voir tou.te.s se retrouver dans certaines scènes.

Ecrire une « comédie dramatique » sur des hommes pratiquant la natation synchronisée est un pari risqué que Lellouche réussit avec brio. Evidemment, c’est une histoire pétrie de bons sentiments qui se présente à nous et les dialogues manquent parfois cruellement de finesse. Mais il s’agit d’une comédie très réussie (j’ai éclaté de rire à voix haute plusieurs fois dans la salle, et je n’étais pas la seule !) qui aborde plus ou moins subtilement des thématiques plus sérieuses. Mieux encore, il réussit l’exploit d’éviter les clichés sexistes (« Trop drôle la natation synchronisée c’est un sport de femmes ») et même à les ré-exploiter pour mieux s’en moquer ! Mais la plus grande prouesse de ce film reste tout de même sa capacité à donner envie de faire de la natation synchronisée, et ça, ce n’est pas rien !

En fait, si vous avez un coup de mou et souhaitez vous changer les idées, courez (ou nagez ! #lol ) voir Le Grand bain : il s’agit d’un film sans prétentions intellectuelles ou moralisantes qui fait un bien fou.

On a beaucoup aimé : Une très belle filmographie aux plans originaux

On a moins aimé : Des personnages adolescents beaucoup trop clichés, comme si souvent dans le cinéma français, quel dommage !

 

9/10

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi