Cinéma

Bridget Jones Baby, à voir !

Posté par Vincent Lautier 13 septembre 2016 0 commentaire

Nous avons eu la chance d’être invités il y a quelques jours à l’avant-première parisienne de Bridget Jones Baby. Une belle projection au Grand Rex en présence de toute l’équipe du films, et une très belle surprise !

Le pitch ?

Bridget Jones a désormais la quarantaine et est redevenue célibataire. Divorcée de Mark Darcy, elle se concentre sur sa carrière et sur ses amies et délaisse sa vie amoureuse. Alors que tout va pour le mieux, Bridget rencontre Jack mais retrouve aussi Mark. Tout bascule lorsqu’elle apprend qu’elle est enceinte… mais de qui ?

Il y a une règle dans le cinéma, quand un film est culte, sa suite est toujours décevante, mais le numéro 3 est souvent assez bon. Bridget Jones Baby en est un bon exemple, et me concernant je dirais même qu’il est excelent.

L’histoire n’a que peu d’intérêt en réalité, à moins d’être un fan absolu du personnage, elle est un simple support pour laisser éclater je génie comique des trois rôles principaux, avec Renée Zellweger, Colin Firth, Patrick Dempsey, qui sont tout simplement excellents.

Tout les trois portent leurs âges avec classe, rien n’est forcé, et ils sont surtout incroyablement drôles. Le dernier tiers du film est magistral et vous fera rire aux éclats. On note également des seconds rôles absolument impeccables, comme la gynécologue interprétée par Emma Thompson, qui vous fera elle aussi hurler de rire.

Le film est long, mais passe à une vitesse déconcertante, il se veut léger tout en surfant sur une thématique a priori pas évidente, à savoir la maternité tardive. Le film n’hésite pas à se moquer aussi bien de l’âge, du féminisme, de la virilité, et évidement du célibat, avec beaucoup de justesse.

Ajoutons un point important, la cible principale du film est effectivement féminine, mais croyez moi en temps qu’homme, vous ne vous ennuierez pas une seconde. Allez-y !

Le film sera dans toutes les salles le 5 octobre prochain !

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi