IntimePsycho

Hyperesthésie ou quand les sens nous gâchent la vie

Posté par SandraK 6 février 2019 1 Commentaire

L’hyperesthésie peut être définie par une intensité anormale de la sensibilité des sens. Elle ne doit pas être confondue avec l’allodynie qui désigne, en médecine, une sensation douloureuse ressentie lors d’un stimulus supposé indolore. Bien que le concept d’hyperesthésie ne soit plus utilisé en médecine depuis 1979, je choisis volontairement de garder ce terme telle que Jeanne Siaud-Facchin l’utilise pour nommer spécifiquement l’hyperesthésie sensorielle (exacerbation des 5 sens).

L’hyperesthésie est notable chez les personnes diagnostiquées à Haut Potentiel (plus couramment appelées « surdouées » – terme que je n’apprécie guère car il véhicule beaucoup de fausses idées) et les causes de celle-ci sont bien plus mécaniques qu’on ne l’imagine. En effet, dans le livre Trop intelligent pour être heureux,  Jeanne Siaud-Facchin explique « qu’une sensibilité particulière de l’amygdale a été noté chez les surdoué.e.s ce qui explique la perméabilité importante aux stimuli sensoriels. »

Mais revenons à nos moutons, concrètement ça veut dire quoi dans la vie ?

La plupart des hyperesthètes restent dans l’ignorance car i·el·s pensent que tout le monde perçoit comme elles·eux ou bien que leur hypersensibilité est une honte, une preuve de leur faiblesse. Et pourtant, les 5 sens étant toute la journée sollicités, leur vie peut vite devenir un Enfer. Voyons de plus près de quoi il retourne.

La vue

Toujours en alerte, les personnes souffrant d’hyperesthésie scrutent tout en permanence. Le moindre détail d’une scène est analysée, consciemment ou non. Les lumières fortes sont à bannir, telles que les néons qui peuvent engendrer des migraines épouvantables. Des lunettes de soleil sont souvent nécessaires les jours où la lumière du soleil est trop agressive. À l’inverse, les hyperesthètes ont souvent un œil de lynx et une grande mémoire visuelle. L’inconvénient évident d’une telle exacerbation de la vue est l’hypervigilance : trop de couleurs, trop de gens, trop de choses à observer tout le temps peuvent rendre la vie impossible.

L’ouïe

Une ouïe fine peut sembler être un cadeau du ciel. Entendre des conversations alors que nous ne sommes pas dans la même pièce, avoir une sensibilité particulière à la musique, tout cela fait partie des avantages dont peuvent bénéficier les hyperesthètes. « De plus, les capacités de discrimination auditive permettent au surdoué d’entendre des sons sur de très basses fréquences ». Cependant les inconvénients pourraient être listés pendant des pages et des pages. Tout d’abord : la pollution auditive. Étant sensible au moindre son, les personnes souffrant d’hyperesthésie ont beaucoup de mal à se concentrer, impossible de travailler avec des personnes autour à moins d’avoir de la musique dans les oreilles, impossible de lire dans un train sans être attiré·e par chaque conversation… et j’en passe. Cela peut être vite épuisant et rend très inconfortable les discussions avec autrui dans le monde extérieur. Et c’est sans compter les bruits qui sont tout simplement inaudibles au point de causer des douleurs que l’entourage ne comprend pas. Le bruit du polystyrène qui sort d’un carton par exemple.

L’odorat

Dans un monde où ce sens a peu d’importance, il est difficile de se rendre compte que l’on a un odorat aiguisé. Pourtant les hyperesthètes sont les premie·re·s à sentir qu’une casserole est en train de cramer, l’odorat étant un sens très développé chez ces personnes. Et gare aux mauvaises odeurs qui peuvent entraîner nausées et migraines alors qu’autour, personne ne sent rien ! Changer la litière du chat est un calvaire, prendre le bus l’été devient mission impossible. On les traite de maniaques, d’hygiénistes sans savoir. Au contraire, les odeurs agréables peuvent être source d’un plaisir particulier que seules elles·eux peuvent goûter.

Le goût

On trouve beaucoup de gastronomes parmi les personnes souffrant d’hyperesthésie et pour cause ! Le sens développé du goût permet de faire du moment du repas un bien-être sans égal. Mais attention, il faut que les plats soient parfaitement équilibrés, et surtout pas trop salés ou trop sucrés. Un goût trop amer peut altérer une journée. Un peu trop de sel dans un plat et il est bon à jeter.

Le toucher

Le toucher est un sens qui nous met en lien avec notre environnement de façon parfois violente que vous soyez hyperesthètes ou non d’ailleurs. La peau est un réceptacle particulier qui réunit les sens parfois dans un frisson. Un câlin peut-il vous sembler agressif ? Pour les personnes souffrant d’hyperesthésie, c’est sûr que oui. Il est évident qu’il faut respecter l’intimité de chacun·e quelle que soit sa sensibilité mais soyez particulièrement vigilant·e·s avec elles. Et ne vous étonnez pas s’il y a des moments où i·el·s ne supportent aucun contact ! Chez elles·eux, les poils se dressent bien plus souvent que la moyenne : un bruit trop désagréable, une intrusion imprévue dans l’intimité (une tape dans le dos peut suffire) ou un paysage (trop) sublime.



Tout cela peut sembler exagéré pour les personnes qui ne se sentent pas concernées, et pourtant, essayez simplement de déplacer cette exagération dans vos sens et d’imaginer, à chaque fois qu’ils sont en éveil, que leur intensité est multipliée par 10. L’hyperesthésie est loin d’être un délire fantasmagorique de personnes en manque d’attention, au contraire, nombreux·ses sont les concerné·e·s qui l’ignorent ou qui le cachent par peur d’être incompris·e·s. Cependant, réaliser que nous ne sommes pas seul·e·s et que nous pouvons en parler à notre entourage afin d’adapter l’environnement à notre handicap est libérateur.

Ndlr : bien entendu, tout ce que j’ai pu citer dans l’article sont des exemples, chacun·e à les siens et tout le monde ne vit pas cela selon la même amplitude.


Sources

Allégories des cinq sens peints par Jan Brueghel l’Ancien et Pierre Paul Rubens

Jeanne Siaud-Facchin, Trop intelligent pour être heureux, Odile Jacob, 2008, p.47-49

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperesth%C3%A9sie

https://psychotherapie.ooreka.fr/astuce/voir/531793/hyperesthesie


1 Commentaire

GG 11 février 2019 at 2 h 03 min

Intéressant.

A priori, hyperesthète ne se dit pas : https://fr.wiktionary.org/wiki/hyperesth%C3%A9sique

Répondre

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi