CultureGeekPerso

Votre dose d’art et de musique au quotidien

Posté par HeHo 26 avril 2017 0 commentaire

Est-ce que vous savez pourquoi, plus de cent ans après sa construction, la Sagrada Familia de Gaudí n’est toujours pas terminée ? Est-ce que l’autofilmage, vingt-cinq ans avant l’ère des selfies, vous dit quelque chose ? Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de vous demander si les aliens aimaient le rock ?

Pour moi, la réponse était « non ». Il y a près de deux ans, j’inscrivais mon adresse mail sur artips.fr afin de m’abonner à une newsletter d’anecdotes sur des œuvres d’art. Cela se présente sous la forme de trois mails par semaine, contenant l’histoire d’une œuvre d’art plus ou moins ancienne, à lire en une minute environ avec des images de cette œuvre et le tout agrémenté de liens pour être orienté vers plus de contenu selon l’envie.

artips body

Exemple d’un mail d’Artips : au fil de la lecture j’ai découvert Pierrick Sorin et son autofilmage de 1988

Je n’ouvre pas tout le temps ces petites « doses » d’art expliqué de façon décalée, parfois les titres accrochent davantage mon attention mais ce qui est sûr c’est que c’est toujours intéressant, léger et informatif. La formule, inspirée de l’émission télévisée « D’art d’art », est efficace. A tel point qu’Artips compte désormais près de 500.000 abonnés, qu’une application a été développée et qu’une nouvelle newsletter a vu le jour il y a près d’un an. Cette dernière s’appelle Musiktips et entend nous livrer « les secrets les plus inattendus qui se cachent derrière les musiques les plus connues » à raison d’un mail hebdomadaire cette fois-ci. Étant plus précisément féru de musique j’avoue que la formule me séduit encore plus. Il y a quelques jours, j’apprenais l’origine des deux petits sons incongrus et du rire de Sting au tout début du morceau « Roxanne » du groupe The Police auxquels je n’avais jamais prêté attention.

En tout cas, Coline Debayle et Jean Perret qui ont fondé cette start-up en 2013 ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils ont déjà noué des partenariats avec plusieurs institutions culturelles comme la Philharmonie de Paris ou des musées comme Le Louvre ou le musée Picasso. Artips s’est également diversifié sous forme d’une plateforme d’e-learning qui propose des « leçons culturelles », payantes cette fois. Enfin, le prochain objectif de diversification des initiateurs d’Artips est la création de Sciencetips et Cheftips, respectivement dans le domaine des sciences et de la gastronomie. Il y en aura donc pour tous les goûts !

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi