Bien-êtreBuzzCultureHistoire/PolitiqueSociété

Test – Quelle est votre conception de l’amour ?

Posté par Beaumont 30 novembre 2017 0 commentaire

Dans l’un des plus beaux textes jamais écrits sur l’amour, le Banquet, Platon met en scène une soirée entre hommes dont le jeu à boire est le suivant : prononcer le plus bel éloge possible d’Eros, le dieu de l’amour, en se laissant inspirer par les vertus du vin. C’est ainsi qu’Aristophane, Socrate ou encore Alcibiade, par leurs discours, vont défendre chacun une conception de l’amour. C’est encore aujourd’hui entre ces différentes formes d’amour que nous hésitons bien souvent. A moins que votre conception ne soit déjà bien arrêtée…
Pour le savoir, c
hoisissez à chaque fois la réponse qui vous convient le mieux.

 

Votre amoureux.se trahit et abandonne l’un.e de ses ami.e.s qui avait demandé son aide. Comment réagissez-vous ?
Vous le/la soutenez jusqu’au bout ! Vous l’aimez donc vous pensez qu’il/elle avait des raisons d’agir ainsi/
P
Cela vous est égal du moment qu’il/elle ne vous trahit pas vous !
D
Vous vous mettez en colère contre lui/elle et vous vous demandez si c’est vraiment quelqu’un de bien.
V
Quel programme choisiriez-vous pour les vacances d’été ?
Que ce soit avec ou sans votre amoureux.se, le programme sera le même : faire la fête et vous amuser !
D
Passer une partie de l’été ensemble, et faire découvrir ou partager vos activités préférées avec votre amoureux.se.
V
Peu importe le programme, du moment que vous soyez toujours avec votre amoureux.se !
P

 

 

Le ciel bleu sur nous peut s’effondrer
Et la terre peut bien s’écrouler
Peu m’importe si tu m’aimes
Je me fous du monde entier
Tant que l’amour inond’ra mes matins
Tant que mon corps frémira sous tes mains
Peu m’importent les problèmes
Mon amour, puisque tu m’aimes…

J’irais jusqu’au bout du monde
Je me ferais teindre en blonde
Si tu me le demandais…

Que pensez-vous de ces paroles de L’Hymne à l’amour d’Edith Piaf ?
Bof, je ne serais pas prêt à faire tout ça pour celui/celle que j’aime ! Je trouverai bien quelqu’un d’autre qui en demandera moins !
D
Oui, je suis d’accord avec la chanson : je serais prêt à tout par amour !
P
Non ! On ne peut pas faire tout et n’importe quoi par amour ! Si celui/celle que j’aime me demande de faire du mal, c’est qu’il/elle ne mérite pas que je l’aime !
V
Lorsque vous voulez sortir avec quelqu’un, vous cherchez avant tout :
Un.e ami.e et un.e confident.e, avec qui vous aller partager vos passions.
V
Votre « âme sœur », avec qui vous allez passer votre vie.
P
Un/une partenaire sexuel.le
D
Lorsque vous êtes en couple, l’essentiel pour vous c’est :
De toujours désirer votre partenaire.
D
De sentir qu’il/elle vous manque quand il/elle est absent.e.
  P
D’être convaincu.e que votre partenaire est vraiment quelqu’un de bien.
V

 

 

 

Pensez-vous qu’un homme et une femme, tous les deux hétérosexuel.le.s, ou que deux hommes ou deux femmes, tous homosexuel.le.s, peuvent construire une amitié sincère et durable ?
Bien sûr que oui ! Nous sommes aussi des êtres raisonnables capables de faire la part des choses !
V
C’est impossible ! L’un.e des deux aura forcément la tentation d’aller plus loin, ce qui gâchera leur amitié.
D
C’est possible à la seule condition que les deux soient déjà en couple et heureux.ses dans leur couple.
P
Si quelqu’un vous dit qu’il ou elle est amoureu.x.s.e de plusieurs personnes en même temps, que lui répondez-vous ?
« Le polyamour est une belle fiction ! Tu dois confondre différentes formes de sentiment. Tu as un sentiment amoureux pour l’un.e tandis que tu as de l’affection ou de l’admiration pour l’autre. »
P
« Tu en as de la chance ! Cela doit considérablement multiplier tes possibilités, et cela t’évite d’être enfermé.e dans un couple traditionnel où l’on finit par se lasser. »
D
« Eh bien je n’aimerais pas être à la place de ceux que tu aimes ! T’es-tu demandé.e si elleux, ils s’aimaient entre elleux ? Ne leur imposes-tu pas ta vision de l’amour ? »
V

 

Si vous avez une majorité de D…

 

Vous êtes dans l’amour-désir, comme Alcibiade. Pour vous, c’est avant tout le plaisir qui compte, et le physique prime bien souvent sur le spirituel. Vous êtes séduits par les idées libertines contemporaines comme les « sex friend » ou le polyamour. Alcibiade a bien tenté de proposer cette formule à Socrate, en lui proposant de rejoindre son lit. Mais le maître est resté ferme et a condamné le manque de vertu du jeune homme.

 

 

 

 

 

Si vous avez une majorité de P…

 

Vous-êtes dans l’amour-passion. L’amour est fusionnel, vous voulez ne faire qu’un avec l’être aimé. Vous descendez sans doute des androgynes du mythe raconté par Aristophane dans le Banquet. Dans un passé immémorial, les humains étaient des boules rassemblant deux parties, dotées de quatre jambes, deux visages, etc. Il en existait quatre types, les composés mâles, les composés femelles, et les androgynes (ce qui permet de tirer des conclusions gay friendly de l’histoire) Pour les punir de leur orgueil, Zeus décida de les couper en deux, condamnant chaque moitié esseulée à passer sa vie à chercher sa moitié perdue, son « âme soeur ».

 

 

 

 

 

Si vous avez une majorité de V…

 

Vous êtes dans l’amour-vertu, qui consiste à aimer surtout l’âme de son partenaire, et la beauté intérieure. C’est Socrate qui transmet cette conception de l’amour à ses compagnons de beuverie, en leur racontant ce que Diotime, sa première maîtresse, lui en a enseigné. Au lieu de désirer un corps dont la beauté n’est sans doute qu’apparente et à coup sûr éphémère, il faut élever son désir au niveau des réalités spirituelles plus durables. C’est pourquoi Socrate refuse les avances sensuelles d’Alcibiade, en lui disant que ce n’est pas son corps qui l’intéresse, mais son âme. D’où l’ « amour platonique »…

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi