CultureSérieSociété

Pourquoi on n’adore pas 13 Reasons Why

Posté par Loupche 5 mai 2017 0 commentaire

Hannah Baker, une élève d’un lycée américain se suicide et laisse des cassettes audio qu’elle a enregistrées. 13 faces, 13 raisons pour lesquelles elle s’est suicidée. Chacune de ces 13 raisons est en réalité une personne, et la volonté de Hannah est que ces cassettes soient écoutées par celleux qu’elle considère responsables et transmises entre ces personnes. La série nous fait accompagner Clay Jensen, ami de Hannah, durant l’écoute des 13 faces, nous permettant de reconstituer les conditions de son suicide.

Ce qui nous a plu :

Les identités et personnalités complexes des personnages sont très appréciables, ainsi que la diversité représentée méticuleusement (différentes couleurs de peau, orientations sexuelles, milieux sociaux…). Le suspens marche bien, on a envie que Clay arrive à l’écoute de sa cassette, on commence à recomposer les pièces du puzzle avec lui, on pleure, c’est dur, pour résumer les mécanismes hollywoodiens sont bien huilés. Et petit coup de coeur sur le personnage de Tony, mais chut on veut pas spoiler.

Le point très positif de cette série est sa portée éducationnelle : pour tou.te.s les adolescent.e.s qui n’ont peut-être pas encore la conscience des effets de leurs gestes, mots et actions, cette série se révèle très utile. Notre avis ? Elle devrait être vue dans les lycées et permettre une discussion autour du harcèlement moral, sexuel et les violences physiques et sexuelles. En somme, cette série Netflix est une excellente sensibilisation à ce que provoque le manque d’empathie.

Ce qu’on trouve pas top :

Déjà, le jeu de certains acteurs pourrait être amélioré et certaines situations sont particulièrement caricaturales (attention spoiler : quand Hannah commence à plonger dans sa descente aux enfers, c’est justement le moment où ses parents décident de se disputer entre eux).

Mais le problème que l’on a avec cette série, ce que si elle peut prévenir le harcèlement à l’école, 13 Reasons Why semble glorifier le suicide et lui donner un pouvoir énorme : celui de la vengeance sur les « responsables » du malheur de la suicidée. Par ailleurs, les 13 épisodes ne laissent aucune place à la possible aide d’autrui. Le monde entier semble être contre Hannah Baker et trouver un malin plaisir à la trahir, abuser d’elle ou la rejeter. La série semble faire passer comme message « personne ne peut t’aider si tu vas mal, tout le monde te tirera vers le bas, personne ne se préoccupera de toi, mais ne t’en fais pas, tu peux te tuer et te venger ensuite en enregistrant 13 cassettes qui vont les écraser sous le poids de la culpabilité ».

En gros, ce que l’on reproche à 13 Reasons Why, c’est de ne pas penser à ces jeunes qui se sentent déjà seul.e.s au monde et qui cherchent désespérément des raisons de ne pas se suicider. Alors si on leur donne 13 raisons en plus de se tuer, cette série risque de faillir à son but éducationnel et devenir dangereuse pour de nombreux et nombreuses adolescent.e.s.

Mon conseil de visionnage :

Il faut faire preuve de discernement quant au public confronté à cette série. Donc, si tu es affecté.e par des pensées suicidaires ou si tu as un.e jeune dans ton entourage qui pourrait y être trop sensible, sois attentif.ve aux pensées que cela pourrait provoquer ; et si j’étais toi, je ne la regarderais pas toute seule. Mais si tu ne te sens pas concerné.e par cette mise en garde, va donc faire un tour pour te faire ton propre avis sur la série ! Et si tu es au lycée, parles-en à tes professeur.e.s pour lancer une discussion sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi