CinéCulture

Marie-Francine en avant-première !

Posté par HeHo 25 mai 2017 0 commentaire

Film de Valérie Lemercier (2017)

Synopsis officiel : Trop vieille pour son mari, de trop dans son boulot, Marie-Francine doit retourner vivre chez ses parents … à 50 ans ! Infantilisée par eux, c’est pourtant dans la petite boutique de cigarettes électroniques qu’ils vont lui faire tenir, qu’elle va enfin rencontrer Miguel. Miguel, sans oser le lui avouer, est exactement dans la même situation qu’elle. Comment vont faire ces deux là, pour abriter leur nouvelle liaison sans maison ? Comment fait-on à 50 ans avec un cœur d’adolescent ?

Avec : Valérie Lemercier, Patrick Timsit, Hélène Vincent, Philippe Laudenbach, Denis Podalydes, Nadège Beausson-Diagne …

Mon avis : Pour son cinquième passage derrière la caméra Valérie Lemercier ne se met pas en valeur. Derrière ses lunettes et ses cheveux ébouriffés, Marie-Francine, son personnage, semble être dans le mode – et le mood – échec total, sans échappatoire possible. Les premières minutes du film passent rapidement sur cette « situation d’énonciation » sans en faire des caisses. Le film évolue très vite vers la description fine et drôle de ce qu’est la nouvelle vie de Marie-Francine. Dans mon siège de spectateur, j’étais comme le personnage de Valérie Lemercier, enserré entre « Dadick » et « Papick », ses parents, sur lesquels je portais parfois le même regard incrédule que Marie-Francine. Hélène Vincent (Marielle Le Quesnoy dans La vie est un long fleuve tranquille) et Philippe Laudenbach sont excellemment énervants. Derrière leurs airs de personnes âgées aisés et exaspérantes ils offrent des scènes géniales où beaucoup d’entre nous peuvent se reconnaitre.

Ce film tendrement moqueur fonctionne et arrive à déclencher des rires – bruyants – toujours bienveillants. La bienveillance c’est aussi ce qui caractérise le personnage joué par Patrick Timsit, surprenant et touchant dans sa sobriété. Son personnage est attendrissant. Le duo qu’il forme avec Valérie Lemercier nous surprend et nous emmène sans qu’on ne le remarque vers une comédie romantique jamais gnan-gnan. Avec ce film, Valérie Lemercier utilise les codes classiques de la comédie française pour amener beaucoup d’idées aussi bien du côté de la réalisation que de l’histoire. Avec légèreté et sans qu’on s’y attende Marie-Francine apporte une forme de modernité dans le cadre parfois archaïque de son milieu social et Valérie Lemercier fait de même, modestement, au sein du cinéma français avec ce film.

Bonus : Si tu veux gagner un petit déjeuner avec Valérie Lemercier, tu peux tenter ta chance sur Facebook, Instagram ou Twitter avec le jeu concours #leboldemariefrancine !

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi