CinéCulture

Logan, entre hémoglobine et mélancolie.

Posté par MaryCherryTree 3 mars 2017 0 commentaire

Film de James Mangold (2017)

Synopsis officiel : Dans un futur proche, un Logan épuisé prend soin d’un Professeur X malade dans un recoin de la frontière mexicaine. Mais les tentatives de Logan de se cacher du monde et de son héritage sont bouleversés lorsqu’une jeune mutante arrive, poursuivie par les forces du mal.

Avec: Hugh Jackman, Patrick Stewart, Dafne Keen, Boyd Holbrook…

 

Mon avis : Troisième et dernier volet de la trilogie « Wolverine » des X-Men, Logan était évidemment très attendu. Nul besoin de s’épancher sur Wolverine, alias Logan Howlett, alias Hugh Jackman, anti-héros ébouriffé et colérique, dont les accès de rage sont devenus de véritables emblèmes de l’univers des X-Men.

Le scénario est prévisible (normal, c’est un Marvel), les scènes de batailles hyperboliques (normal, c’est un Marvel), les morts larmoyantes (normal c’est un Marvel). Mais Logan est teinté d’une certaine mélancolie touchante, qui vient se mêler à l’intrigue de manière surprenante. C’est les tempes grisonnantes et considérablement diminué que Logan et sa jeune acolyte combattent Donald Pierce (interprété par un Boyd Holbrook peu convaincant). Il est également impossible de rester de marbre devant la relation de profonde amitié liant le désormais nonagénaire Professeur X (Patrick Stewart, toujours aussi bon !) au « bad-boy » des X Men. En somme, Logan est un bon équilibre entre un Marvel classique et une réflexion sur le vieillissement inévitable de nos héros préférés. Et en bonus : une héroïne totalement badass sans décolleté plongeant, une denrée bien trop rare dans l’univers Marvel!

7/10

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi