Bien-êtrePerso

Lettre à mes gambettes

Posté par Ju le Zébu 20 juin 2017 0 commentaire

Salut les filles !

Franchement, je vous trouve un peu lourdes. Littéralement. Vous m’ancrez comme deux boulets de plomb dans le sol et le présent. Il y a vraiment des moments où je ne vous aime pas beaucoup.

Vous êtes lourdes. Rétention d’eau et hormones, qu’ils disent.

Vous avez toujours été un peu potelées. Ma mama dit que lorsque j’étais bébé, j’avais un petit bourrelet au niveau de la cheville. Comme les Putti (ces petits anges bien en chair). Heureusement, en grandissant, ce bracelet grassouillet a disparu. Petite, qu’il était bon de courir, escalader et bondir. Je dois reconnaître ne jamais avoir été bien sportive par la suite, ce qui explique vos courbes. J’ai mis un peu de temps à l’accepter mais c’est ainsi : « Tu as des jambes de randonneuse Bridget » et c’est bien !

Depuis quelques années, lorsque les beaux jours arrivent, vous devenez graves. L’apesanteur s’abat sur mes mollets. Une fois, lors d’un voyage en bus, de 24h certes, vous aviez tellement gonflées que je ne pouvais presque plus mettre mes chaussures… J’ai eu très peur. Je n’avais que 17ans !

Dans les rues des villages dans ma campagne reculée, on voit régulièrement passer de vieilles dames dont les chevilles ont tellement enflé qu’elles dégoulinent par dessus leurs pieds. C’est une image assez angoissante. Un peu comme si l’on voyait les Parques défiler avec leur paire de ciseaux… Il s’agit en fait d’une mauvaise circulation du sang qui peut dégénérer, former des varices et des œdèmes dans les cas extrêmes. Je fais donc des efforts pour que vous ne finissiez pas comme cela dans un futur plus ou moins lointain.

Pour votre défense, on peut dire que ça n’arrive principalement que pendant les grandes chaleurs et que une bonne partie de la population, surtout féminine, y est sensible. Mon mode vie ne vous aide pas beaucoup… Le site de l’assurance maladie précise : « Elles se développent plus souvent chez les personnes ayant une activité sédentaire. Celle-ci, n’exigeant ni déplacements ni efforts physiques, ne facilite pas le retour veineux. ». C’est tout moi ça.

Il faut penser à vous bouger un peu pour relancer la circulation. La marche et le vélo sont recommandés. Et ça fonctionne plutôt pas mal. En effet, les étés où je marchais et pédalais beaucoup, vous étiez légères comme l’air !

Vous aimez aussi les douches froides, bien que les bénéfices ne soient que temporaires. Oh et les massages ! Vous adorez ça (vous ne feriez pas exprès de faire des insuffisances veineuses pour vous faire dorloter ?).

J’espère ne pas avoir à vous passer les bas de contention de sitôt… Mais si vous vous entêtez, et si je ne me mets pas à me bouger un peu, il faudra y passer… La Sécu en rembourse quatre paires par an (sur ordonnance). Dans les vitrines des pharmacies, j’ai même vu des coloris un peu plus funky que l’horrible couleur chaire.

Bon il serait temps de faire quelques pas, préparez-vous !

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi