CinéCulture

Le mystère des avocates disparues

Posté par MaryCherryTree 30 mars 2017 0 commentaire

Que ce soit sur grand ou petit écran, les défenseurs de la justice ont toujours eu le beau rôle. Dans leurs robes noires et perruques ridicules ils crient, ils dénoncent, ils se passionnent, ils se dévouent. Mais parmi ces vociférations, où se trouvent les femmes ? En France, environ 54% des avocats sont des femmes ; aux US, c’est 36%. Et pourtant, les films sur elles sont si rares…

Et ce n’est pas tout. En plus d’être rarement présentes, elles sont souvent incompétentes.  Ou alors, elles déjouent le système. Ou alors, elles utilisent des arguments « bien à elles » pour convaincre (« Mais votre honneur !!! Son Rimmel n’était pas en accord avec son sac Prada !! »). Eh bien, Messieurs les réalisateurs, auriez-vous peur d’accorder une telle responsabilité à vos protagonistes ? Ou est-ce simplement un moyen de ne pas contredire l’image virile qui flotte autour de la profession (l’acte de défendre, de prendre la parole, de construire un argumentaire…) ?

Du plus pire au moins pire, voici une liste de quelques films sur des femmes avocates.

Legally Blonde (Robert Luketic, 2001)

A EVITER ABSOLUMENT

Synopsis officiel :  Elle Woods ne se contente pas d’être une vraie blonde au sourire éclatant et au look d’enfer. Son coeur appartient tout entier à son petit ami, Warner, le garçon le plus mignon de l’école. Malheureusement, les ambitions politiques de son fiancé s’accommodent mal d’une compagne blonde . C’est ainsi qu’un triste soir, Elle se voit larguée par l’homme de sa vie. Malgré cette rupture soudaine et inattendue, celle-ci est bien décidée à prouver ses capacités et s’inscrit en droit à Harvard pour faire la conquête de la plus prestigieuse université américaine.

Avec :  Reese Witherspoon, Luke Wilson…

Attention les yeux, voici un film à la fois mauvais et dégradant pour les avocates. Tous les clichés y sont, depuis la blonde très cruche jusqu’au « nice guy » nauséeux. Je ne vais pas dévoiler la chute du film, au cas où certain.e.s d’entre vous auraient la mauvaise idée de vouloir le regarder, mais croyez-moi, c’est du lourd en terme de sexisme éhonté. Heureusement que Reese Witherspoon a réussi à sauver sa carrière…

 

L’Amour sans préavis (Marc Lawrence, 2002)

A NE PAS REGARDER SAUF EN CAS DE GROSSE DÉPRIME

Synopsis officiel:  Le millionnaire Georges Wade ne prend aucune décision sans consulter Lucy Kelson, sa conseillère multi-fonction en chef à la Wade Corporation. Brillante avocate et fin stratège, elle a aussi un ulcère et ne dort pas beaucoup. Ce n’est pas son travail qui en est la cause mais George. Intelligent, charmeur et totalement centré sur lui-même, il la traite plus comme sa nourrice que comme une avocate sortant de Harvard. Aujourd’hui, après avoir tout régi pendant cinq ans, de ses vêtements à son divorce, Lucy Kelson a décidé de démissionner.

Avec: Hugh Grant, Sandra Bullock…

Chouette, une comédie romantique avec Hugh Grant dont je n’avais jamais entendu parler! M’étais-je naïvement dit en commençant ce film. Puis j’ai vite compris pourquoi il est tombé dans l’oubli. Bon, au moins, et contrairement à Legally Blonde, les deux avocates sont relativement compétentes. Malheureusement elles sont aussi tellement clichées (une avocate qui vit seule et qui défend l’environnement est évidemment aussi une femme célibataire, impressionnable, et qui mange sans arrêt) qu’au moins le film est à mourir de rire…….de ridicule.

 

Erin Brokovich  (Steven Soderbergh, 2000)

FEEL GOOD ET BIEN FAIT (MAIS PAS TROP)

Synopsis Officiel : Mère élevant seule ses trois enfants, Erin Brockovich n’avait vraiment pas besoin d’un accident de voiture. D’autant que le responsable sort du tribunal financièrement indemne. Obligée de trouver rapidement un travail pour couvrir tous ses frais medicaux et de justice, Erin obtient de son avocat de l’employer comme archiviste dans son cabinet. Son allure et son franc-parler ne lui valent pas des débuts faciles mais elle apprend vite. En classant des documents, Erin déterre une affaire louche d’empoisonnement et décide de se jeter dans la bataille.

Avec : Julia Roberts, Albert Finney, Aaron Eckhart…

 Erin Brokovich est un peu le vilain petit canard de cette liste puisque techniquement, Erin n’est pas avocate. Mais c’est tout comme, puisque c’est elle qui fait la plus grande part du boulot et qu’elle participe aux réunions. Je suis très partagée quant à ce film : il est  bien fait et le personnage de Julia Roberts est très attachant ; elle défend sa cause bec et ongle. Mais elle est bien trop souvent ramenée à son rôle de mère célibataire qui galère, si bien que ça prend le pas sur son enquête…. Dommage !

 

Victoria (Justine Triet, 2016)

UN FILM RÉUSSI QUI FAIT DU BIEN

Synopsis officiel : Victoria Spick, avocate pénaliste en plein néant sentimental, débarque à un mariage où elle y retrouve son ami Vincent et Sam, un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Seul témoin de la scène, le chien de la victime. Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent tandis qu’elle embauche Sam comme jeune homme au pair. Le début d’une série de cataclysmes pour Victoria.

Avec : Virginie Efira, Vincent Lacoste, Melvil Poupaud

Personnage extrêmement complexe, Victoria incarne les maux de la femme moderne. Et, surtout, Victoria est définie par son travail avant tout, chose très rare dans les films sur une femme. Et que ça fait du bien ! J’ai ressenti un drôle de mélange d’émotions en regardant ce film : il est très drôle (Virginie Efira et Vincent Lacoste ont une alchimie hilarante), très tendre, mais aussi troublant. Victoria est si paumée, qu’on ne peut s’empêcher de compatir…

 

Music Box (Costa-Grava, 1989)

A VOIR ABSOLUMENT

Synopsis officiel : Ann Talbot, brillante avocate de Chicago, est amenée à défendre son père, poursuivi pour crimes de guerre. Michael Laszlo a fui la Hongrie à la fin de la Seconde Guerre mondiale et s’est refugié aux Etats-Unis. Après quarante-cinq ans de vie paisible et honnête, il est convoqué par le bureau des enquêtes spéciales. Des preuves accablantes ont été réunies contre lui et de nombreux témoins auraient reconnu en lui un tortionnaire nazi. Pour Ann, il s’agit de démonter un traquenard politique, mais l’enquête qu’elle entreprend va s’avérer plus complexe que prévu.

Avec : Jessica Lange, Armin Mueller-Stahl, Frederic Forrest…

Enfin un vraiment bon film sur une  avocate ! Jessica Lange est tout à fait à l’aise dans un rôle qui est pourtant loin d’être évident ; et la réflexion sur la culpabilité et la famille est très belle. C’est également un bon film policier dont les multiples retournements de situation sont très efficaces. En conclusion : une belle réussite, si ce n’est la plus belle, de Costa Grava, qui nous offre une protagoniste à la fois compétente et humaine.

 

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi