Bien-êtrePersoSociété

La procrastination, un mode de vie

Posté par MaryCherryTree 9 mai 2017 0 commentaire

 

Si toi aussi tu as un sourire crispé quand tu fais semblant d’être heureu.x.se quand ton ami.e te dit qu’iel a terminé sa fiche de lecture avec une semaine d’avance, alors cet article est pour toi.

Si toi aussi tu préfères utiliser un mug sale plutôt que de faire la vaisselle, alors cet article est pour toi.

Si toi aussi tes centaines de listes « A faire » te prennent tellement de place sur ton portable que tu as dû investir dans une carte mémoire, alors cet article est pour toi.

Procrastination, nom féminin, du latin procrastinatio, ajournement, et cras, demain : Tendance à différer, à remettre l’action au lendemain.

N’en déplaise à M. Larousse, la procrastination n’a rien de tendanciel ; c’est un véritable mode de vie. Procrastiner c’est apprendre à se connaître comme jamais, et à gérer son stress. Petit compte rendu des étapes si bien connues de tout.e.s procrastinat.eur.rice.s :

Etape 1 : La douce naïveté

La tâche à accomplir vient de se présenter à vous. Que ce soit un travail à rendre, un papier administratif à remplir, ou un coup de fil à passer, la première réaction est toujours la même : « Cette fois-ci, je me prends en main, et je le ferai en avance ! ». Attention, spoiler : ça ne marche jamais. Se fixer des objectifs, c’est bien, mais veillez à ce qu’ils soient atteignables tout de même ! La bonne nouvelle, c’est qu’au moins vous avez toujours de l’espoir, et ça, c’est beau.

Etape 2 : Le début du déni

La deadline approche doucement mais sûrement ; elle est pourtant encore bien loin. Alors vous préférez vous focaliser sur quelque chose de plus immédiat, et probablement moins urgent, comme ces maudits crayons de couleur que vous n’avez toujours pas triés chromatiquement. Il vous reste encore tellement de temps de toute façon…

Etape 3 : La bravoure du soldat

Vous êtes face au mur et n’avez plus d’autres choix que de vous atteler à la tâche que vous repoussez depuis déjà cinq jours. C’est souvent à ce stade là qu’une bulle de courage éclate en vous et que vous vous retroussez les manches. Une tasse de thé/café, un snack et c’est parti !! Au boulot !! Je peux le faire !

Etape 4 : Le désespoir

Vos cernes descendent jusqu’en bas de vos joues, vous tremblez car vous avez englouti trop de caféine, et pour une raison inexpliquée votre paupière gauche ne cesse de cligner toute seule. Le temps passe à une vitesse affolante et soudain vous vous remettez en question : « Mais Berthine, POURQUOI est-ce que tu as attendu tout ce temps pour le faire ?! ». Attention, il est ici préférable de ne laisser aucun objet coupant, poison, corde ou falaise à portée de main.

Etape 5 : L’émerveillement

Incroyable, mais vrai : vous êtes parvenu.e à la fin de votre tâche à accomplir. Non seulement ça, mais en plus vous n’avez jamais aussi bien travaillé ! Le monde autour de vous prend des teintes roses et violettes, les oiseaux chantent, et vous reprenez d’un coup confiance en vous. Un poids énorme s’envole de vos épaules lorsque vous fermez enfin tous ces onglets sur votre moteur de recherche ou que vous voyez cette pile de vaisselle rayonnante de propreté ; c’est fini.

Etape 6 : Les fausses promesses

Sauf que non, c’est pas fini. Malheureusement pour vous, ça ne sera jamais fini. Alors, vient le moment où vous prenez de nombreuses bonnes résolutions, « La prochaine fois je m’y prendrai en avance »….. Jusqu’à ce que ladite prochaine fois se présente à vous et que la seule solution envisageable, c’est de reprendre à l’étape 1 !

Mais alors, quelles solutions ?

  • On coupe téléphone, Facebook, Instagram, et autres sources potentielles de déconcentration.
  • On se fait un.e ami.e qui est beaucoup plus organisé.e que soi. Si, vous savez, ce.tte fameu.x.se ami.e qui finit ses fiches de lecture une semaine à l’avance ! Iel organisera des sorties BU et vous fera les gros yeux quand vous regarderez des vidéos de chatons sur Youtube au lieu de bosser. Efficacité assurée.
  • Des listes, encore et toujours des listes.
  • On arrête de travailler, d’appeler des gens, de faire la vaisselle, ou de plier son linge. Et hop, comme ça, plus jamais besoin de remettre ces tâches là au lendemain ! Ne me remerciez pas pour ce conseil, c’est tout naturel.

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi