JardinageSciences & Nature

Herbier d’été : Géranium, plante à mémé ?

Posté par Ju le Zébu 28 juillet 2018 0 commentaire

Les petites maisons de mon village sont fleuries des inconditionnelles petites fleurs rouges du géranium. Voilà une plante que tout le monde connaît au moins de vue.

De temps en temps, j’aperçois une mémé arroser ses petits pots en terre cuite ou ses jardinières. Il s’agit d’un spectacle plutôt mignon (si la dame en question ne fait pas la tête) mais en même temps cela ne contribue pas à rajeunir l’image de cette herbacée vivace qui offre pourtant un panel de couleurs et de possibilités (surtout au jardinier amateur!).

1. Alors Géranium ou Pelargonium ?

Sachez tout d’abord cher.e lecteur.rice, que derrière ce nom quasi commun de géranium se cache en réalité deux espèces. En effet, vous trouverez d’une part les Géraniums dit « botaniques », autrement dit ceux qui appartiennent à cette famille de plantes, originaires de l’hémisphère Nord, et ceux dit « des fleuristes», originaire de l’hémisphère Sud. La deuxième appellation regroupe en réalité des plantes appelées Pelargoniums mais elles ont avec le célèbre Géraniums de nombreux points communs et sont donc vendues sous cette étiquette en jardinerie. Peut-être penserez-vous qu’on chipote pour pas grand-chose un géranium est une plante avec des petites fleurs colorées et peu importe son nom. Point barre. Mais peut-être aurez-vous envie d’aller observer de plus près les pots sur la terrasse et vérifier s’il ne s’agit pas d’un Pelargonium camouflé. Cela ne commencerait-il pas à ressembler à une petite enquête botanique ?

2. Pelargonium ou Géranium ? hmm

Si vous vous trouvez dans le deuxième état d’esprit décrit ci-dessus, voici quelques indications pour reconnaître les caractéristiques de ces deux plantes pas si banales. La forme des fleurs des Géraniums et des Pelargoniums n’est pas la même. Les fleurs de Géranimums présentent une symétrie centrale (actinomorphie) alors que les fleurs de Pelargoniums sont irrégulières et symétriques par rapport à un axe. Si l’on veut aller encore plus loin, il faut s’amuser à conter les étamines de la fleur ( au cas où vous auriez oublié, les étamines sont les organes reproducteurs mâles de la fleur et se trouvent en son centre, ce sont de petites tiges au bout desquelles se trouvent le pollen). Les géraniums ont 10 étamines et les pelagoriums en ont entre 4 et 7. La différence la plus subtile se trouve dans la forme des graines et la réponse est quasi étymologique ! Geranion, dont est inspiré géranium, signifie « grue » en grec ancien alors que pelargós, dont dérive Pelargonium, désigne la cigogne. Les graines des deux plantes auraient la forme des becs de ces oiseaux. Encore faut-il s’y connaître en becs !

Trêve de plaisanterie. Géraniums ou Pelargoniums, il s’agit de plantes vivaces très faciles d’entretien et très décoratives (oui, oui au-delà des jardinières rouges!). Les propositions en jardinerie sont très larges et les couleurs des fleurs mais aussi des feuillages très variées. En pot sur le balcon ou en pleine terre les plantes survivent à la chaleur de l’été mais aussi au froid de l’hiver (jusque -20°C). Il suffit de les arroser deux fois par semaine par grandes chaleurs et de couper les fleurs et les feuilles fanées. Pour changer des jardinières en plastique, pourquoi pas glisser un pot dans une vieille théière ou un petit panier en osier et le balcon est en fête ! Si vous souhaitez communiquer par le langage des plantes, sachez que le géranium est symbole d’amour avec différentes nuances selon sa couleur (et le rouge est synonyme d’amour mélancolique, de quoi regarder les mémés d’un autre œil;) ).

  1. Fleur aux pétales asymétriques : Pelargonium
  2. Géranium !

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi