CultureMusique

Festivals à Paris, mode d’emploi

Posté par livyetoile 10 avril 2016 0 commentaire

Alors que le célèbre festival californien Coachella fait danser avril grâce à ses têtes d’affiche somptueuses, son ambiance et même ses looks, on s’imagine déjà fouler l’herbe fraîche (enfin… la boue) de scène en scène et chiller au son de nos groupes favoris sans même quitter Paris. Par chance, il semblerait que la vie de Bohème ne soit pas réservée qu’aux festivaliers outre-Atlantique : la capitale française, aux beaux jours notamment, jouit de nombreux événements reconnus tant pour leur qualité musicale que pour leurs thématiques très diversifiées (gastronomie, animations, écologie etc.). De quoi vous offrir quelques moments hors du temps et vous évader, même si les vacances ne sont pas au rendez-vous. Mais encore faut-il avoir quel festival vous correspond le mieux ! Pour ce faire, on vous présente un récap’ des plus beaux moments à venir de l’été 2016.

welovegreen-2016
We Love Green :
Toutes à nos couronnes de fleurs ! Il y a du changement pour la 4ème édition du festival romantico-écolo puisqu’il se déroulera pour la première fois cette année au Bois de Vincennes. Un lieu plus grand certes, mais toujours aussi verdoyant, le but étant d’évoluer dans un cadre « nature » et apaisant. La bonne nouvelle, c’est PJ Harvey, une tête d’affiche merveilleuse qui risque d’envoyer du lourd. Pour le reste, on attend avec impatience de découvrir ce week-end pas comme les autres, la configuration du nouveau lieu et les surprises qu’il nous réservera.

Les + :
We Love Green, c’est avant tout une ambiance, un état d’esprit et un moment pour décompresser en toute quiétude. De la sorte, on apprécie le festival pour sa flânerie tendance bohème-chic, les friperies dressées sur notre chemin, les dégustations bio et les nombreux stands gastronomiques tous plus surprenants (et bons) les uns que les autres. Au-delà, les artistes qui se produisent sur scène tout comme les grands noms de l’écologie qui interviennent ne déçoivent pas !

Les – :
La pluralité c’est chouette, mais le concept se cherche encore. Les conférences et vrais débats écologiques ainsi que les concerts forment une mélodie enrichissante qui jure un peu avec l’aspect plus superficiel de l’événement. Car c’est un fait, il faut se montrer, jouer du dress-code et parfois même au détriment de la musique et des activités proposées. Dommage…

Les 4 et 5 juillet 2016 au Bois de Vincennes.
http://www.welovegreen.fr/we-love-green-2016/

Download Festival Paris :
Pour tous les amateurs de rock et metal, il n’y a pas que le Hellfest dans la vie, il y a le Download aussi ! Ce festival, déjà considéré depuis longtemps comme une référence rock en Angleterre, débarque pour la toute première fois à Paris et s’invite à l’hippodrome de Longchamp. C’est la vraie bonne nouvelle de l’année qui donne des envies furieuses de circle pits et de headbanging, le tout saupoudré de têtes d’affiches telles Korn, Deftones ou Iron Maiden. On y croit : rock is not dead.

Les + :
Pas besoin de se déplacer jusqu’à Clisson (lieu du Hellfest) ou au Donington Park (lieu initial du Download Festival) pour bénéficier d’un festival purement rock. Les amateurs apprécieront car l’ambiance risque d’être très différente de tout ce que Paris nous a offert jusque là. Un évènement évidemment enthousiasmant.

Les – :
On espère éviter les clichés et autres préjugés sur les métalleux, pitiééééé !

Du 10 au 12 juin 2016 à l’Hippodrome de Longchamp.
http://www.downloadfestival.fr/fr

 

solidays-2016

Solidays 2016 :
On ne présente plus Solidays qui chaque année, fin juin, enflamme l’hippodrome de Longchamp de jour comme de nuit et parsème notre vie de couleurs, de musique, d’installations féériques et même d’attractions. En bref, c’est un rendez-vous incontournable pour les accros au plein air et à la musique, et 2016 ne dérogera pas à la règle en présentant des artistes en vogue, aux univers très différents les uns des autres. The Avener, Bloc Party, Cypress Hill, M83, Jain ou encore Selah Sue… La liste est longue et réjouissante. Et comme en plus, le festival lutte sans relâche contre le SIDA depuis 1999, on se rallie bien volontiers à cette belle cause.

Les + :
On aime l’idée d’un festival engagé où les artistes interviennent pour la cause et non pour le cachet. Solidays est un lieu d’humanité qui vit en apportant, par le biais de ses concerts à foison et nombreuses animations, une franche bonne humeur. Le trip est authentique. Et on peut même s’envoyer en l’air… en saut à l’élastique. Frissons garantis.

Les – :
On ne peut pas vraiment parler de fête à taille humaine tant le lieu est gigantesque… C’est fourmillant et sans interruption, agoraphobes s’abstenir ! Les nombreuses scènes se chevauchent presque et le vent emporte la musique ici et là, nous empêchant parfois de profiter intensément du concert que l’on choisit.

Du 24 au 26 juin 2016 à l’Hippodrome de Longchamp.
http://www.solidays.org/?gclid=CKOPt9v41MwCFe8W0wodnrINVg

Festival Fnac Live 2016 :
Pas besoin de dépenser un bras pour se rendre à ce festival-là. Il est gratuit et pose ses valises, comme chaque été, sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. Au programme cette année, du très bon avec Hyphen Hyphen, Lilly Wood & The Prick ou encore la talentueuse Keren Ann. On aura donc plusieurs jours pour refaire le monde en musique post-boulot ou pré-apéro ! Que l’on souhaite voir ou revoir nos groupes favoris ou tout simplement partager une bière entre amis, on opte pour ce plein air près des bords de Seine, histoire de rendre le cliché parisien un peu réel mais non moins charmant.

Les + :
La gratuité c’est plutôt sympa, surtout lorsque la qualité suit. Alors que les têtes d’affiche donnent envie, le festival a déjà fait ses preuves depuis de nombreuses années. On sait donc que les prestations des artistes du Fnac Live sont rarement décevantes. A tel point que l’on se prend vite au jeu de s’y rendre tous les soirs, par pur plaisir.

Les – :
Comme dans tous les évènements parisiens gratuits (fête de la musique and co), les bourrés sont de sortie et tous les désagréments qui vont avec aussi. Ce n’est pas toujours l’idéal alors de deux choses l’une : soit on l’accepte de bon cœur, soit il est préférable de rester chez soi pour ne pas se faire gâcher la soirée et manquer le meilleur !

Du 20 au 23 juillet sur le parvis de l’Hôtel de Ville.
http://www4.fnac.com/fnaclive

res-2016
Rock en Seine 2016 :
Coucou la 14ème édition ! Pas de blues de fin d’été mais plutôt des retrouvailles annuelles qui mettent du baume au cœur au sein d’un parc classé à l’inventaire des monuments historiques, rien que ça ! Rock en Seine, c’est donc des arbres, plein de stands sympas, 4 scènes (+ une scène jeunes talents) et un nouveau thème chaque année à aborder au gré des expositions et animations éphémères. Mais surtout, on frôle l’hystérie face aux artistes annoncés : Iggy Pop, Massive Attack, The Last Shadow Puppets et bien d’autres… Du rock donc, mais aussi de l’electro, de la pop, de la folk et du hip-hop pour un mélange détonnant. Nul doute que ce soit un clap de fin réussi pour l’été à venir ; on a déjà hâte !

Les + :
Là où certains évènements misent d’emblée sur des artistes réputés qui vont forcément attirer la foule, Rock en Seine met un point d’honneur à cultiver, en plus de ses têtes d’affiche, la découverte. Chaque année, le festival programme ainsi des personnalités musicales nouvelles et met en avant les jeunes talents. Alors vite, on se retrouve vite sur les scènes de l’Industrie et Pression Live pour apaiser notre soif de curiosité.
NB : Musiciens, musiciennes ! N’hésitez pas à demander quelques conseils pour un futur projet musical et exposer vos idées, des pros vous accueillent dans des stands spécialisés.

Les – :
Pour les habitués du festival, certains artistes sont tellement récurrents qu’on ne compte même plus leurs passages. Pour l’effet de surprise du coup, on repassera.

Du 26 au 28 août au Domaine National du Parc de Saint-Cloud.
http://www.rockenseine.com/

Dites-nous tout, quel festival vous inspire le plus ?

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi