Culture

Des expos printanières à ne pas manquer !

Posté par livyetoile 14 avril 2016 0 commentaire

Lors de chaque demi-saison, les musées parisiens renouvellent leurs expositions afin de faire le plein de nouveautés pour les mois à venir. On attend donc ces événements futurs avec impatience, dans l’espoir de voir apparaître parmi eux nos thématiques artistiques préférées. Et c’est tant mieux ! Une fois encore, le printemps-été 2016 sera riche et pluriel, dévoilant au fil de ses musées de belles surprises, tous domaines confondus. Afin de ne pas s’égarer au milieu d’un choix conséquent, on fait avec vous un rapide tour d’horizon sur les dix expos-clés dans lesquelles flâner.

Double Jeu au Palais de Tokyo
Et si les artistes et les criminels possédaient le même sens aigu du détail ? Plongez sans plus tarder au sein d’une enquête policière, devenez les témoins d’une scène de crime et accumulez des indices façon Cluedo. Dans cette mise en scène surprenante, de nombreux décors vous attendent, mêlant l’art et le design à la reconstitution d’un scénario policier. Fascinant !
Jusqu’au 16 mai 2016.
http://www.palaisdetokyo.com/fr/exposition/double-je

expo-mythes-fondateurs

Mythes fondateurs : d’Hercule à Dark Vador au musée du Louvre
Qu’elles fassent trembler dans les chaumières ou impressionnent, on aime les histoires abracadabrantes, c’est bien connu. De fait, la mythologie ne cesse de nous fasciner. De l’Antiquité à une période contemporaine, résolument pop, SF ou décalée, on prend un malin plaisir à l’explorer, révélant un monde imaginaire incroyablement riche. L’exposition du Louvre revient sur ces mythes connus ou à découvrir et les posent comme source d’inspiration pour les artistes bien sur, mais aussi pour nous autres visiteurs.
Jusqu’au 4 juillet 2016.
http://www.louvre.fr/expositions/mythes-fondateurs-d-hercule-dark-vador

Carambolages au Grand Palais
Stop au classicisme ! Ici, on bouleverse les codes avec enthousiasme pour mieux jouer avec les œuvres d’art. Il en résulte un parcours tantôt ludique tantôt grotesque, qui mise tout sur l’effet en chaîne et l’association d’idées et de formes. L’initiative est audacieuse et l’exposition, affranchie d’une histoire de l’art traditionnelle, déroute avec grand plaisir tout en suivant un fil conducteur qui nous narre une histoire. Original, non ?
Jusqu’au 4 juillet 2016.
http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/carambolages

Chefs-d’œuvre de Budapest au musée du Luxembourg
L’art hongrois, ça vous parle ? Pas toujours bien maîtrisé au-delà des connaisseurs, il est à l’honneur cette saison et se voit exposé au Luxembourg. C’est au milieu de noms d’artistes renommés tels Goya, Manet ou encore Gauguin que quelques chefs-d’œuvre des musées les plus célèbres de Budapest se glissent ici ou là afin d’offrir au visiteur un parcours totalement insolite. Une expo idéale pour tous ceux qui aiment regarder l’art d’un œil nouveau et prônent la curiosité des mélanges.
Jusqu’au 10 juillet 2016.
http://museeduluxembourg.fr/expositions/chefs-doeuvre-de-budapest

expo-extra-fantomes
Extra-fantômes à la Gaité Lyrique
La technologie c’est bien, l’irrationnel c’est mieux. A l’heure ou X-Files fait son grand retour, on pourrait se dire que la vérité est ailleurs le temps d’une expo et vérifier tout cela par le biais d’une thématique… fantomatique. Même pas peur ! Nos gentils ectoplasmes nous guident vers des œuvres contemporaines et un parcours interactif afin de démêler les vrais, les faux et l’incertain. Une expérience sensitive inoubliable et qui prête à réfléchir. Alors les sceptiques, vous en pensez quoi ?
Jusqu’au 31 juillet 2016
https://gaite-lyrique.net/extra-fantomes

Paul Klee au centre Pompidou
On raffole des rétrospectives vouées à nous faire mieux connaître un artiste, ses anecdotes et ses secrets de création. Klee ne dérogera pas à cette règle ici puisque l’exposition le présente tant par le biais de collections internationales que de collections privées. A mi-chemin entre connu et inédit, c’est la modernité toute entière qui se voit mise à l’honneur. Et nous d’accourir, face aux centaines d’œuvres proposées.
Jusqu’au 1er août 2016.
https://www.centrepompidou.fr/cpv/ressource.action?param.id=FR_R-a89d8718d9d98680aead918dc155396a&param.idSource=FR_E-b5a27056afe1a54f9aadab496aa32b34

The Velvet Underground à la Philharmonie de Paris
De la musique. Un groupe mythique. Et beaucoup d’anecdotes autour, qu’elles soient sulfureuses ou professionnelles. Tout en interviews, en vidéos, en articles et en playlists, le parcours œuvre pour une découverte rock inédite, dotée d’une muséographie qui envoie du bois. A l’instar de l’exposition consacrée l’an passé à David Bowie dans ce même lieu, The Velvet Underground promet un voyage au pays de l’avant-garde et nous plonge dans l’univers d’un groupe qui a révolutionné son époque. Autre temps, autres mœurs. Il plane comme un vent de nostalgie un peu crazy sur la Philharmonie !
Jusqu’au 21 août 2016.
http://philharmoniedeparis.fr/fr/velvet-underground-exposition

expo-blue-sky
L’Art de Blue Sky Studios au Musée Art Ludique
Les studios Blue Sky ? Bien sur qu’on connaît ! On leur doit la saga L’Age de Glace ainsi que le superbe travail graphique sur les films Rio. Car graphique, tel est bien le mot. Au fil des animations, les artistes font rêver petits et grands à base de personnages hauts en couleurs et de paysages fabuleux. La visite offre une plongée dans les coulisses de cet univers créatif aussi drôle qu’actuel. L’occasion de retrouver des personnages tant aimés (Scrat, l’écureuil gaffeur notamment) et de se voir présenter des extraits de dessins animés encore en préparation… Du teasing bienvenu !
Jusqu’au 18 septembre 2016.
http://artludique.com/bluesky.html

Jardins d’Orient à l’Institut du Monde Arabe
Si vous vous sentez d’humeur botanique, cette exposition dépaysante est faite pour vous. Non contents de flâner dans des jardins exotiques et autres roseraies au parfum onirique, vous y apprendrez également le fonctionnement du milieu végétal, son entretien autant que sa beauté. La visite, en deux parties, se gorge d’un périple sensoriel mais est surtout une mine de savoir. Culture, Histoire, entretien et changements liés à l’urbanisme… Comment inscrire les jardins dans une philosophie de développement durable ? Réponse cet été, en compagnie des plus beaux jardins du monde pour vous faire rêver.
Jusqu’au 25 septembre 2016.
http://www.imarabe.org/exposition/jardins-d-orient

Persona au Quai Branly
L’exposition la plus étrange du moment, c’est bien elle ! Posant la question de l’humain et de l’inanimé, Persona s’attarde sur un modernisme high-tech doté de robots, d’intelligences artificielles et somme toute, sur la confusion actuelle qui peut s’opérer aujourd’hui entre l’humain et l’objet. Comment ça, c’est trop compliqué ? Si la thématique anthropologique est bien réelle, la visite nous entraîne, explications à l’appui, vers des œuvres époustouflantes qui heurtent, dérangent, fascinent ou interpellent. Une chose est sûre : personne n’en sortira indemne.
Jusqu’au 13 novembre 2016.
http://www.quaibranly.fr/fr/expositions-evenements/au-musee/expositions/details-de-levenement/e/persona-36255/

Et vous, un programme culturel à déclarer pour la belle saison ?

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi