Bien-êtrePerso

Comment tenir ses résolutions 2018

Posté par Loupche 8 janvier 2018 0 commentaire

Le début de l’année est toujours un moment de grande réflexion, on en profite pour regarder en arrière et en avant, faire des projets, mais surtout écrire notre liste de grandes résolutions pour 2018. « Faire plus de sport », « obtenir une promotion », « acheter une voiture », « voir plus mes ami.e.s », « appeler ma grand-mère toutes les semaines », la liste peut être très longue. C’est le moment parfait pour se confronter à ce que l’on voudrait être, cet idéal de nous-même qu’on projette dans le futur.

Adepte des listes, des objectifs et de la planification, je te donne mon plus grand conseil pour que cette liste de 2018 dure plus longtemps que les deux premières semaines de janvier : ne pas faire de résolutions.

Déçu.e ? Je comprends, moi aussi j’aurais été déçue si j’avais cliqué sur cet article qui ENFIN allait me donner la clé, le secret que tou.te.s ces hustlers et to-do-listers semblent détenir. Mais non, voilà, désolée.

Pour moi, le véritable secret est de ne pas attendre le début d’une nouvelle année pour faire des résolutions. J’adore les listes, j’en écris presque tous les jours et j’ai même une grande liste d’objectifs de vie que je souhaite atteindre, un jour. Tu ne trouves pas ça libérateur ? Pas de deadline, pas d’obligation d’agir immédiatement ! Mais, tout de même, à partir du moment où c’est écrit sur un papier (ou inscrit dans ton esprit) et que tu relis ces objectifs (plus que des « résolutions »), tes actions vont tendre progressivement mais plus facilement vers l’accomplissement de cet objectif.

Par exemple, tu veux arrêter de fumer, ç’aurait été ta résolution 2018. Mais tu ne te sens pas capable d’arrêter tout de suite, dès le premier janvier. Que faire alors ? En faire un objectif sur le long-terme ! Si cet objectif est dans ta tête, tes actions s’accorderont avec ce dernier, en diminuant très progressivement, en ne te flagellant pas si tu rechutes, et finalement en arrêtant dans un mois, un an ou dix ans.

Autre exemple, tu veux être propriétaire d’une belle maison en bord de mer, mais tu n’as pas encore de salaire et tu vis dans le Massif Central. Clairement, ce n’est pas un objectif atteignable en un an. Mais si c’est inscrit dans ta tête, tu vas faire plus d’économies, déménager plus près de la côte, en parler plus autour de toi, et ce qui n’était qu’un rêve pourrait très bien se réaliser avec les années qui passent !

Et voilà comment, sans faire de résolutions 2018, tu peux quand même avoir des objectifs clairs vers lesquels faire tendre tes actions. Il me semble important d’avoir un idéal de nous-même vers lequel on tend, mais il serait contre-productif d’aller trop vite et de se décevoir sans cesse. Ma solution pour ne pas se décevoir ? Moins de pression, plus de tolérance, moins d’autodestruction et plus de persévérance. Et bonne année 2018 ! 

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi