Culture

Art Ludique, le musée : une découverte réussie des Studios Blue Sky

Posté par livyetoile 29 avril 2016 0 commentaire

Au milieu des expositions qui foisonnent en ce moment, il en est une qui se démarque un peu du lot par sa thématique aussi drôle qu’originale : L’Art de Blue Sky Studios au musée Art Ludique. Ce n’est pas la première fois que le lieu, porté sur l’animation et les univers artistiques marquants de la culture de notre siècle, nous offre de jolis trésors à explorer. Pixar, Marvel, Ghibli… C’est dire si l’on ne compte plus les temps forts du musée ! Mais cette fois-ci, l’exploration se place clairement sous le signe de la découverte car elle souligne les coulisses d’un travail riche et réfléchi qui reprend les codes anciens de l’art pour mieux s’en affranchir. Pour preuve, l’introduction de l’exposition nous embarque d’emblée du début du XXe siècle, au moyen de quelques croquis esquissés à la main. Charmant, rétro et… tellement loin des moyens mis à notre disposition d’aujourd’hui !

L’immersion est lancée, le voyage peut commencer. Il faut dire que des studios Blue Sky, nous retenons presque exclusivement la saga L’Âge de Glace et les films d’animation Rio. La notoriété semble évidente mais quid des autres œuvres qui jalonnent l’histoire de ces studios ?

rio
Il semblerait que tout ait réellement commencé avec le court-métrage Bunny en 1998 : un imaginaire onirique déjà, à l’esthétique poussée et assez loufoque à bien y penser ! Mélancolique parfois, tendre et drôle souvent. On trouve chez Blue Sky l’envie de s’ancrer dans le contemporain, de mixer rêve et réalité, et composer au sein des deux une trame pétillante qui ne laissera jamais les émotions se départir d’humour.

sid-agedeglace
Pour autant, le parcours n’est pas forcément chronologique puisqu’il s’intéresse d’abord aux décors de chaque film pour ensuite s’attarder sur la psychologie des personnages. Aux oubliettes la linéarité, on adore découvrir les anecdotes qui se cachent derrière nos héros préférés ! Scrat, Sid, Manny côté ère glaciaire ou encore Blue, Linda et tous leurs compères de Rio : chacun, qu’il ait un rôle principal ou secondaire, nous révèle des secrets bien souvent inattendus dont le visiteur curieux se délectera. Pour sur, on tient là la partie la plus folle de la visite.

robots
Tour à tour, on découvrira également les univers de Robots et Epic ainsi que leurs spécificités artistiques. Car fait cocasse, chaque œuvre se distingue complètement des autres. En opposition aux fameux studios Ghibli de Miyazaki, par exemple, il n’y a ici ni style graphique redondant ni thème récurrent. Une diversité à toute épreuve qui permet de séduire un large public, tant dans le travail de la couleur que dans le relief du scénario.snoopy
Au-delà de la création, les studios Blue Sky réadaptent les grands classiques américains à leur façon. C’est le cas des films Horton ou, plus récemment, Snoopy et les Peanuts dont l’exposition nous montre volontiers layouts et planches colorées.

Tout ceci en une seule exposition, c’est possible et plus encore fascinant ! L’exposition est riche mais ne lasse pas et se parcourt dans un état d’esprit très ludique, tel le nom du musée. On y va à la fois pour apprendre et retrouver notre âme d’enfant, tout en se faufilant dans l’envers du décor. Une certaine magie en découle, là où l’art est amusement.

scrat
Si d’aventure vous n’êtes pas encore convaincu, l’aparté sur L’Âge de Glace avec analyse philosophique et court-métrage à l’appui s’en chargera d’office. Cerise sur le gâteau, vous aurez droit au traditionnel photobooth de fin qu’offre le musée. Prenez garde car Scrat risque bien de vous tomber dessus. Et nous, ça nous a vraiment beaucoup plu !

Les infos pratiques:
http://artludique.com/bluesky.html

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi